En­core un beau suc­cès de la bouilla­baisse « Cas­tel­lan »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-Tropez - R. V.

C’est dé­sor­mais de­ve­nu une date tra­di­tion­nelle : le der­nier sa­me­di de mai est jour de bouilla­baisse au Val-deGilly. Et ce qui est aus­si une constante, c’est le suc­cès de cet évè­ne­ment où se re­trouvent plus de 300 per­sonnes pour une après-mi­di ty­pique et convi­viale, mais aus­si ca­ri­ta­tive puisque les bé­né­fices de ce re­pas sont re­ver­sés à la fon­da­tion pour en­fants ma­lades « Au­guste Es­cof­fier », un illustre chef cui­si­nier du dé­but du XXe siècle.

Des cui­si­ners bé­né­voles

Le do­maine du Val de Gilly et toute la fa­mille Cas­tel­lan ont pris en charge l’or­ga­ni­sa­tion de l’après-mi­di et of­fert l’apé­ri­tif. Pour ce qui est de la bouilla­baisse, ce sont douze an­ciens chefs ou res­tau­ra­teurs dé­sor­mais re­trai­tés, ve­nus bé­né­vo­le­ment de toute la ré­gion et tous membres des « dis­ciples d’Au­guste Es­cof­fier », qui se sont re­trou­vés aux four­neaux pour pré­pa­rer ce re­pas gar­gan­tuesque. L’hôte des lieux, Da­niel Cas­tel­lan, te­nait d’ailleurs à re­mer­cier « ces ta­len­tueux cui­si­niers ain­si que tous les bé­né­voles ve­nus ai­der au ser­vice, mais aus­si la ville de Gri­maud qui avait dé­ployé tables, chaises et cha­pi­teaux ain­si que celle de St-Man­drier qui avait mis à dis­po­si­tion tout le ma­té­riel de cui­sine ». La belle après-mi­di s’est pro­lon­gée, au choix, par une séance far­niente au so­leil, une par­tie de cartes, de pé­tanque, une pe­tite ba­lade dans la cam­pagne.

(Pho­tos R. V.)

Ils n’ont pas por­té le même maillot, mais toutes ces an­ciennes fi­gures du foot­ball lo­cal ont fait équipe pour par­ta­ger la bouilla­baisse.

Da­niel Cas­tel­lan, avec les cui­si­niers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.