L’ex­pé­rience leur a fait dé­faut

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - A. R.

Lorsque le sé­lec­tion­neur fran­çais, Pa­trick Gon­fa­lone, dé­fi­nis­sait l’Angleterre comme « l’ogre » de la com­pé­ti­tion, il ne s’était pas trom­pé. Ses Bleuets, bien que forts en ca­rac­tère, ont su­bi la loi d’ex­pé­ri­men­tés An­glais. Il suf­fit de com­pa­rer les groupes pour se convaincre de la su­pé­rio­ri­té bri­tan­nique. Si les joueurs du coach tri­co­lore sont ha­bi­tués aux joutes du CFA et de la Ligue 2, ceux de Ga­reth Sou­th­gate sont ha­bi­tués à celles de la Pre­mier League, avec même des ap­pa­ri­tions en com­pé­ti­tion eu­ro­péenne. Quelques exemples. Cham­bers fait ses gammes avec les Gun­ners d’Ar­se­nal et Ar­sène Wen­ger, a même ef­fec­tué ses pre­miers pas en Cham­pions League. Wat­more sort d’une sai­son à 23 matches de Pre­mier League avec Sun­der­land. Ba­ker, prê­té par Chel­sea au Vi­tesse Arn­hem (Pays-Bas), vient d’ali­gner 31 matches de cham­pion­nat et s’est tes­té en Eu­ro­pa League. Lof­tusC­heek a joué 13 ren­contres de Pre­mier League avec les Blues de Chel­sea et a été ti­tu­laire en Cham­pions League face au Mac­ca­bi Tel Aviv (4-0). Et on en passe... « On a ten­té, mais en face, c’était so­lide. Il y a un écart entre des joueurs de 20 ans et de 23 ans. On a op­po­sé notre jeu­nesse et notre po­ten­tiel », se dé­fend Pa­trick Gon­fa­lone. Alors bien sûr, en sport, rien n’est écrit d’avance et les ex­ploits sont lé­gion. Mais l’ex­pé­rience aide gran­de­ment, sur­tout lors­qu’on ne part pas fa­vo­ri...

(Pho­tos AFP)

Les An­glais pos­sé­daient des joueurs plus âgés et ex­pé­ri­men­tés, comme Wat­more (ci-des­sus de­vant le dé­fen­seur fran­çais Dia­kha­by).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.