Sur le Grand Prix

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monaco Grandprix - CEDRIC VERANY cve­ra­ny@mo­na­co­ma­tin.mc

Sur l’ar­doise, le me­nu est ap­pé­tis­sant : sa­lade Cé­sar, pâtes au thon et pin­tade avec son ri­sot­to. Les cui­si­niers, chez Red Bull, n’avaient pas pré­vu la soupe à la gri­mace. Qui fut ser­vie lorsque la vic­toire a échap­pé à Da­niel Ric­ciar­do, par­ti pour­tant fa­vo­ri. Et les ca­prices du ciel en amu­se­bouche n’ont rien ar­ran­gé. La grande ter­rasse en plein air de la barge Red Bull – ré­pu­tée comme le plus fes­tif mo­to­rhome du cir­cuit – avait per­du de sa su­perbe hier mi­di sous la pluie bat­tante. Il fal­lait se ser­rer au bar pour si­ro­ter un Spritz et faire fi du cli­mat plus pro­pice à un thé au miel. Le tout, en s’abri­tant sous de grands ve­lums blancs qui s’avé­raient gor­gés d’eau. Donc traîtres. Re­je­tant ré­gu­liè­re­ment leur sur­plus, par sur­prise, fa­çon chutes du Nia­ga­ra. Un jour­na­liste asia­tique, lit­té­ra­le­ment dou­ché, s’en sou­vien­dra pour la pro­chaine fois. Pour­tant, le QG de l’écu­rie bleue n’a pas désem­pli. In­té­rêt cou­plé de l’open bar et de la pos­si­bi­li­té d’en­tr’aper­ce­voir le vi­rage de la Ras­casse? Sû­re­ment. Car il n’y a que de chez Red Bull que l’on peut voir, de­puis les pad­docks, un bout de piste ailleurs que sur un écran. Alors, mal­gré la pluie, les « ac­cré­di­tés » n’ont pas hé­si­té à squat­ter la ter­rasse, pour faire un sel­fie de­vant les voi­tures de l’écu­rie. Entre un verre et un tour au buf­fet. Obli­geant les hô­tesses, en short et ca­puches, a faire des al­lers-re­tours les pla­teaux char­gés.

La bas­cule du tour

Comme des mouches, les people aus­si sem­blaient flai­rer le hot spot du Grand Prix où la fête se­rait la plus chaude au mo­ment de la vic­toire de Ric­ciar­do. Pêle-mêle, se sont croi­sés le chan­teur des One Di­rec­tion Louis Tom­lin­son, le foot­bal­leur Mi­chael Car­rick, l’ex-pi­lote Alain Prost, le sty­liste Phi­lipp Plein, les ac­teurs Liam Cun­nin­gham (Game of Th­rones) et Mat­thew Mor­ri­son (Glee). Tous ve­nus suivre le dé­but de la course, au sec, dans le car­ré VIP cou­vert de la barge Red Bull. Mais comme le temps, qui a bas­cu­lé de la pluie au so­leil en un cla­que­ment de doigt, au 33e tour, quand Ha­mil­ton double Ric­ciar­do, sur la barge, per­sonne n’ap­pré­cie la chan­son… Ric­ciar­do pro­mis à être le hé­ros de l’après-mi­di cède son trône. La soupe à la gri­mace est ser­vie. Et elle re­froi­dit l’am­biance. Il fau­dra at­tendre le 68e tour, et la tra­ver­sée hys­té­rique des pad­docks de Jus­tin Bie­ber, tout juste sor­ti de son lit, pour res­sen­tir à nou­veau un peu d’ex­ci­ta­tion. La marque au taureau n’a pas vu son pou­lain consa­cré. Il res­tait hier, la bois­son éner­gi­sante pour se conso­ler…

(Pho­to C.V.)

La ter­rasse en plein air du mo­to­rhome, ré­pu­tée comme lieu le plus fes­tif des pad­docks, a eu du mal à ré­sis­ter à la pluie bat­tante hier, au dé­mar­rage de la course.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.