Des Bleus... cou­ci-cou­ça face au Ca­me­roun

En bat­tant le Ca­me­roun en fin de match, la France s’est don­née un peu de confiance. Mais, avant son en­trée en lice face à la Rou­ma­nie, des doutes sub­sistent

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - À NANTES, VINCENT MENICHINI

FRANCE - CA­ME­ROUN :

- A Nantes, stade de la Beau­joire, France bat Ca­me­roun 3 à 2 (2-1). Ar­bitre : M. Evans (Galles). Buts : Ma­tui­di (20’), Gi­roud (41’), Payet (90’) pour la France ; Abou­ba­kar (22’), Chou­po-Mo­ting (88’) pour le Ca­me­roun. Avertissements.– France: Sa­gna (53), Evra (79) ; Ca­me­roun: Eyong (33), Nyom (36). France : Llo­ris (cap) - Sa­gna, Ra­mi, Kos­ciel­ny, Evra - Pog­ba (Sis­so­ko 65), L. Diar­ra (Ngo­lo Kan­té 46), Ma­tui­di - Co­man (Ca­baye 76), Gi­roud (Gi­gnac 65), Payet. En­traî­neur: Di­dier Des­champs. Ca­me­roun : On­doa - Nyom, Ched­jou (Dje­tei 80), Tei­keu, Oyon­go - Sal­li (Chou­po Mo­ting 46), Eyong (Sia­ni 46), Zoua, Mand­jeck (Njie 70), To­ko Ekam­bi (Kom 76) - Abou­ba­kar (cap) (Abang 70). En­traî­neur : Hu­go Broos.

Comment s’est com­por­tée la char­nière ?

De­puis le for­fait de Va­rane, la France se cherche une dé­fense. Ce ma­tin, Di­dier Des­champs n’a pas en­core trou­vé la re­cette mi­racle. Son équipe a en­core pris deux buts face à une vaillante équipe ca­me­rou­naise. Mal­gré sa vo­lon­té de bien faire, la paire Ra­mi-Kos­ciel­ny n’a pas vrai­ment ras­su­ré. Dès l’échauf­fe­ment, Ra­mi a beau­coup par­lé, comme pour peau­fi­ner les der­niers ré­glages avec son com­père, les deux hommes n’ayant plus joué en­semble de­puis quatre ans (quart de l’Eu­ro 2012 contre l’Es­pagne). Des belles pa­roles qui n’ont pas per­mis de mas­quer leurs manques de re­pères et leur fé­bri­li­té en dé­but de match. Pi­lon­nés par Abou­ba­kar et Zoua, Ra­mi et Kos­ciel­ny, souvent trop bas, ont connu une en­tame pous­sive ponc­tuée par l’éga­li­sa­tion lo­gique de l’an­cien Lo­rien­tais et ac­tuel at­ta­quant de Por­to. A leur dé­charge, ils n’ont pas été ai­dés par leurs la­té­raux (Sa­gna, Evra) et en­core moins par Diar­ra, com­plè­te­ment dé­pas­sé en pre­mière pé­riode. Pré­fé­ré à Man­ga­la, Ra­mi a eu le mé­rite de ne pas som­brer et de sor­tir une se­conde pé­riode cor­recte, alors qu’il a par­fois sem­blé sur un fil avant la pause. Re­ve­nu de nulle part, le Sé­vil­lan a en­core un match ami­cal, sa­me­di contre l’Ecosse, pour dé­fi­ni­ti­ve­ment se mettre en route. Après, il se­ra trop tard.

Qui a mar­qué des points ?

Dans cette ca­té­go­rie, on re­trouve King­sley Co­man .A droite, à gauche ou dans l’axe, il a fait des mi­sères aux dé­fen­seurs ca­me­rou­nais. Vé­ri­table drag­ster, le Mu­ni­chois a of­fert le 1-0 à Ma­tui­di après un jo­li nu­mé­ro de so­liste. Pour sa cin­quième sé­lec­tion, le joueur for­mé au Pa­ris Saint-Ger­main, pas­sé éga­le­ment par la Ju­ven­tus Tu­rin, est ve­nu rap­pe­ler qu’il pour­ra jouer autre chose qu’un rôle de jo­ker de luxe lors de l’Eu­ro. A la dé­rive, Diar­ra a été rem­pla­cé par Kan­té à la mi­temps. Du coup, la France est pas­sée en 4-2-3-1 et ce­la a eu le mé­rite de re­mettre de l’ordre dans la mai­son bleue. Au vu de ce chan­ge­ment, le mi­lieu de Lei­ces­ter a de­van­cé Ca­baye dans l’es­prit du sé­lec­tion­neur, le­quel avait été im­pres­sion­né par sa ca­pa­ci­té d’adap­ta­tion lors des matchs du prin­temps face aux Pays-Bas et la Rus­sie. Face au Ca­me­roun, Kan­té a fait son match. Sans pres­sion. Sans trem­bler. Et s’il s’in­crus­tait fi­na­le­ment dans le onze ? Ce ne se­rait pas une im­mense sur­prise. En concur­rence avec Mar­tial, Payet a fait cha­vi­rer la Beau­joire sur un coup franc ma­gique en toute fin de match. Un but qui est ve­nu ré­com­pen­ser un match très abou­ti de sa part. Sa tech­nique soyeuse et son ai­sance sur les coups de pied ar­rê­tés n’ont pas d’équi­valent au sein du groupe France. Si l’on est en droit d’en at­tendre un peu plus, Ma­tui­di et Pog­ba ont sor­ti un match en­cou­ra­geant.

Ce qu’il faut amé­lio­rer

A droite, Sa­gna dé­fend plu­tôt bien, mais at­taque plu­tôt mal. A gauche, Evra dé­fend plu­tôt mal, mais at­taque plu­tôt bien. Ce se­rait bien qu’un jour, ces deux-là trouvent un point d’équi­libre quand ils portent le maillot bleu. Hor­mis sur son but, Gi­roud a eu beau­coup de mal à exis­ter sur le front de l’at­taque. Ce­lui qui in­quiète le plus est in­con­tes­ta­ble­ment Las­sa­na Diar­ra . Ti­raillé par des dou­leurs au ge­nou de­puis plu­sieurs se­maines, le joueur de l’OM est ap­pa­ru à court de forme. Un nou­veau chan­tier de taille pour Di­dier Des­champs.

(Pho­to AFP)

Paul Pog­ba et les Bleus ont dû s’em­ployer pour faire plier des Ca­me­rou­nais ac­cro­cheurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.