Pi­not en chef de bande

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Le Tour  se pré­sente bien pour le cy­clisme fran­çais qui dé­plore le forfait de Na­cer Bou­han­ni mais se fé­li­cite de comp­ter plu­sieurs cou­reurs en lice pour le clas­se­ment gé­né­ral, avec en pre­mier lieu Thi­baut Pi­not, can­di­dat na­tu­rel au po­dium. « C’est le Tour (de l’époque ré­cente) où il y a le plus de fa­vo­ris ou au moins d’out­si­ders fran­çais. On peut re­trou­ver trois ou quatre cou­reurs fran­çais dans le top 10 », re­con­naît Pi­not, qui sait faire face à une énorme at­tente. La pré­sence de deux Fran­çais sur le po­dium 2014 (Pé­raud 2e, Pi­not 3e) a ser­vi de mise en bouche. Le plat de ré­sis­tance reste à ve­nir. « Dans les cinq, six pro­chaines an­nées, je suis convain­cu qu’un Fran­çais ga­gne­ra le Tour », sou­rit Pi­not. Son frère et en­traî­neur Ju­lien Pi­not l’es­time d’ailleurs « clai­re­ment en des­sous » du trio des fa­vo­ris (Contador, Froome, Quin­ta­na).

« En ‘‘one-to-one’’ (duel) ,ilne les a ja­mais bat­tus quand ils sont en pleine pos­ses­sion de leurs moyens même si Thi­baut a dé­jà fi­ni de­vant eux dans des ar­ri­vées au som­met. On vou­drait qu’il gagne le Tour cette an­née mais il se si­tue dans les cou­reurs qui sont juste der­rière les trois meilleurs grim­peurs mon­diaux », es­time Ju­lien Pi­not. De son côté, Ro­main Bar­det, dé­si­gné pour la pre­mière fois lea­der unique de son équipe AG2R La Mon­diale, af­firme qu’il n’au­ra « pas d’ob­jec­tif chif­fré ». « Je sais que dans les mon­tées cru­ciales, il me manque par­fois un petit quelque chose », di­sait-il au soir de sa deuxième place dans le Cri­té­rium du Dau­phi­né (der­rière Froome). « Sur le Tour, je vais es­sayer de prendre du plai­sir ». « Je suis en­core en phase d’apprentissage et de pro­gres­sion » es­time l’Au­ver­gnat. Comme son ca­det War­ren Bar­guil, qui est in­ves­ti tou­te­fois cette an­née de res­pon­sa­bi­li­tés sup­plé­men­taires dans sa for­ma­tion al­le­mande Giant. En­fin, pas­sé dans une équipe amé­ri­caine (Can­non­dale), Pierre Rol­land est lui aus­si chef de groupe. L’Or­léa­nais, un homme du Tour, est sur­tout at­ten­du en troi­sième se­maine. Quand « ses qua­li­tés de die­sel », se­lon l’éton­nante for­mule uti­li­sée par son em­ployeur, pour­ront en­fin s’ex­pri­mer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.