Cou­rant d’air pour Adria entre le Golfe et la Sar­daigne

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Saint-Tropez - B.Q.

Les ba­teaux par­ti­ci­pant au Tro­phée Bailli de Suffren 2016 na­viguent sans sou­ci entre la Sar­daigne, la Si­cile et Malte: une bonne nou­velle, si l’on se rap­pelle que, ja­dis, les condi­tions de na­vi­ga­tion n’ont pas tou­jours été aus­si bonnes pour cette épreuve. Mieux, la flotte a eu droit à un peu de mis­tral pour ral­lier le terme de la pre­mière étape, Porto Ro­ton­do, en Sar­daigne. Ac­cueillis avec les hon­neurs par les Ita­liens, les concur­rents et l’équipe or­ga­ni­sa­trice ont été conviés à une ma­gni­fique re­mise des prix, où les équi­pages des voi­liers ga­gnants de cette pre­mière étape ont été ré­com­pen­sés. C’est le yacht Adria qui a ter­mi­né en tête. Le voi­lier bar­ré par Sté­phan Schlos­ser était pour­tant par­ti avec deux heures de re­tard sur les pre­miers, à la sor­tie du golfe, mais, à la lutte avec le ba­teau Gael une bonne par­tie de la course, il a re­fait son re­tard et ter­mi­né en tête en Sar­daigne. À l’heure où nous écri­vons ces lignes, les es­quifs font route vers Pa­lerme, où cer­tains ont dû ar­ri­ver dans la nuit. En­suite, ce se­ra di­rec­tion Malte pour la der­nière tra­ver­sée jus­qu’à La Va­lette, sur les traces du Bailli. La cha­leur et la baisse du vent sont at­ten­dues ces jours-ci dans cette par­tie de la Mé­di­ter­ra­née. Des condi­tions qui pour­raient bou­le­ver­ser le clas­se­ment, cer­tains ba­teaux étant meilleurs dans le pe­tit temps. Le tout est qu’il n’y ait pas pé­tole, car même sans la me­nace de la ma­rine an­glaise comme ja­dis, res­ter en rade n’est ja­mais bon pour le mo­ral. N’est-ce pas ami­ral ?

(Pho­to D. R.)

L’équipe d’Adria ré­com­pen­sée à Porto Ro­ton­do.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.