Vic­toire ju­di­ciaire pour les an­ti-bar­rage de Si­vens

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Le pro­jet a été an­nu­lé il y a un an. Il n’en reste pas moins que la dé­ci­sion ren­due hier par le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif de Tou­louse a un goût de vic­toire pour les op­po­sants au bar­rage de Si­vens (Tarn). Les juges ont an­nu­lé la dé­cla­ra­tion d’uti­li­té pu­blique (DUP), l’au­to­ri­sa­tion de dé­fri­che­ment et la dé­ro­ga­tion à la loi sur les es­pèces pro­té­gées (la zone hu­mide de Si­vens en com­por­tait une cen­taine). Le «sur­di­men­sion­ne­ment » du pro­jet, ain­si que son « coût éle­vé » et ses «at­teintes graves» à l’en­vi­ron­ne­ment « ex­cèdent l’in­té­rêt de l’opé­ra­tion », ont-ils es­ti­mé. Ces points avaient dé­jà été sou­le­vés par la mi­nistre de l’Eco­lo­gie Sé­go­lène Royal lors de sa dé­ci­sion d’aban­don­ner le pro­jet dès jan­vier 2015. «C’est la confir­ma­tion [...] que ce pro­jet était bien illé­gal» ,a ré­agi Ben Le­fe­tey, porte-pa­role du Col­lec­tif Tes­tet. Qui re­grette qu’« il au­ra fal­lu un mort pour que tout s’ar­rête.» (1)

1. Ré­mi Fraisse, dé­cé­dé le 26 oc­tobre 2014 dans l’ex­plo­sion d’une gre­nade de la gen­dar­me­rie lors d’af­fron­te­ments sur le chan­tier du bar­rage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.