Au­triche: la pré­si­den­tielle an­nu­lée par la jus­tice

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

La Cour consti­tu­tion­nelle au­tri­chienne a an­non­cé hier l’in­va­li­da­tion du ré­sul­tat de la pré­si­den­tielle qui a vu l’éco­lo­giste Alexan­der Van der Bel­len battre de peu le can­di­dat d’ex­trême droite Nor­bert Ho­fer en mai der­nier, en rai­son d’ir­ré­gu­la­ri­tés dans le dé­pouille­ment de cer­tains suf­frages. Cette dé­ci­sion sans pré­cé­dent, qui va­lide le re­cours dé­po­sé par le par­ti FPÖ de Nor­bert Ho­fer, ouvre la voie à un nou­veau scru­tin, sans doute à l’au­tomne. Son ad­ver­saire, qui l’avait em­por­té avec 50,3% des voix, de­vait prendre ses fonc­tions le 8 juillet. L’in­té­rim à la tête de l’État se­ra as­su­ré par la pré­si­dence de la chambre basse du par­le­ment.

«Ren­for­cer la confiance dans notre État de droit »

«Cette dé­ci­sion est des­ti­née à ren­for­cer la confiance dans notre État de droit et

dans la dé­mo­cra­tie», a dé­cla­ré Ge­rhart Hol­zin­ger, pré­sident de la plus haute ju­ri­dic­tion du pays, lors de la lec­ture de la dé­ci­sion, tout en ex­pli­quant que cette an­nu­la­tion ne fai­sait «ni ga­gnant,

ni per­dant ». Et de pré­ci­ser que le se­cond tour de l’élec­tion de­vra « être de nou­veau or­ga­ni­sé dans toute l’Au­triche».

Ni fraude, ni ma­ni­pu­la­tion du scru­tin du 22 mai n’ont été diag­nos­ti­quées par les juges de la plus haute ju­ri­dic­tion du pays, mais une ac­cu­mu­la­tion de né­gli­gences dans le dé­pouille­ment des urnes et des votes par cor­res­pon­dance qui en­tachent la va­li­di­té du ré­sul­tat. L’en­quête et les au­di­tions de la Cour ont en ef­fet per­mis de confir­mer que plu­sieurs di­zaines de mil­liers de bul­le­tins pro­ve­nant du vote par cor­res­pon­dance avaient été dé­pouillés de fa­çon ir­ré­gu­lière, soit en de­hors des heures lé­gales, soit par des per­sonnes non ha­bi­li­tées – une pratique jusque-là lar­ge­ment to­lé­rée. Avec 50,3 % des suf­frages, Alexan­der Van der Bel­len ne l’avait em­por­té que de 30863 voix sur Nor­bert Ho­fer, em­pê­chant ain­si de jus­tesse ce der­nier de de­ve­nir le pre­mier chef d’État eu­ro­péen is­su d’une for­ma­tion d’ex­trême droite. Au coude à coude le soir du scru­tin, le 22 mai, les deux can­di­dats avaient été dé­par­ta­gés par les votes par cor­res­pon­dance, qui ont re­pré­sen­té 16,7% des suf­frages ex­pri­més.

L’éco­lo­giste Alexan­der Van der Bel­len (à gauche) l’avait em­por­té de jus­tesse sur le can­di­dat d’ex­trême droite Nor­bert Ho­fer.

(Pho­tos MaxPPP/EPA)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.