Alexandre et Léan­dra

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Euro 2016 - FRAN­ÇOIS PATURLE

Au bu­reau, c’est l’été : les sta­giaires de juille­taoût sont ar­ri­vés, à la veille du dé­part du Tour de France, se­lon une feuille de route bien ré­glée. Alexandre, de Fré­jus, 21 ans, est sup­por­ter de l’OL. Com­pre­nez-le : il a gran­di ber­cé par les ex­ploits de Ju­nin­ho et sa bande. Le coeur de Léan­dra, elle, 23 ans, bat pour le Di­jon FC. Lo­gique, c’est une vraie Bour­gui­gnonne, trop pe­tite pour avoir connu les ex­ploits de la bande à Guy Roux. Bigre, chaque été ar­ri­vant, les sta­giaires nous rap­pellent que le temps passe. A mon époque, celle du cha-cha-cha (ou presque), on nous de­man­dait au pre­mier jour si on sa­vait ta­per à la ma­chine. Et si on ne sa­vait pas, on était là pour ap­prendre. Eux, nés dans la mar­mite du nu­mé­rique, ils tchattent, twittent et ret­wittent plus vite que les dribbles de Co­man. Nous comp­tons sur eux, et moi, je les ad­mire dé­jà. Alexandre et Léan­dra, sans se consul­ter, sont dé­jà du même avis. Le vain­queur d’Ita­lie-Al­le­magne, ce soir, ga­gne­ra l’Euro à la fin. L’ana­lyse de nos sta­giaires est d’une lim­pi­di­té sans faille : ce sont les deux meilleures équipes qui s’af­frontent, à Bor­deaux. Je suis convain­cu qu’ils ont rai­son, mais ma tête est ailleurs. Au bu­reau, comme on ne voyage pas, on peut plus fa­ci­le­ment rê­ver. Et moi, de­puis quelques jours, de­puis Is­lande-An­gle­terre, je suis en Is­lande. Vous connais­sez la route 1 ? Sur les guides, ils nous disent qu’elle fait le tour de l’île. Fas­ci­nant. J’ai lu ça, aus­si : l’Is­lande est le seul pays au monde avec des sta­tions-ser­vice qui mettent à dis­po­si­tion de l’hy­dro­gène pour les vé­hi­cules qui fonc­tionnent grâce à une pile à com­bus­tible. Rou­ler en re­je­tant de l’eau, au mi­lieu des gey­sers. Pas éton­nant que cette équipe is­lan­daise dé­gage au­tant de force vive. C’est dans la culture, c’est dans les gênes, je ne sais pas, mais il faut y al­ler, pour voir, et sen­tir tout ça. Ma femme vient d’ap­pe­ler. ‘’8 de­grés en plein été à Reyk­ja­vik ? Pas ques­tion’’. Al­lez les Bleus, ai­dez-moi à ou­blier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.