Les contrôles d’hy­giène no­tés et pu­bliés

Les ré­sul­tats des contrôles sa­ni­taires des res­tau­rants vont être ren­dus pu­blics. Sou­te­nue par des as­so­cia­tions de consom­ma­teurs, cette ré­forme fait grin­cer des dents

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - ERIC MARMOTTANS emar­mot­tans@ni­ce­ma­tin.fr

Cau­che­mar en cui­sine ? Les ré­sul­tats des contrôles sa­ni­taires ef­fec­tués dans les coulisses des res­tau­rants se­ront bien­tôt ren­dus pu­blics. Un dé­cret pré­ci­sant les mo­da­li­tés d’ap­pli­ca­tion de cette « mise

en trans­pa­rence » doit être pu­blié dans les pro­chains jours, se­lon le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture. Con­crè­te­ment, des notes se­ront at­tri­buées aux res­tau­rants – mais aus­si aux can­tines sco­laires – qui au­ront fait l’ob­jet d’un contrôle de la sé­cu­ri­té sa­ni­taire des ali­ments. Les ré­sul­tats se­ront consul­tables sur des sites gou­ver­ne­men­taux. Les au­to­ri­tés au­raient re­te­nu une échelle de quatre notes : « très sa­tis­fai­sant», «sa­tis­fai­sant», «à amé­lio­rer » et « à cor­ri­ger de ma­nière ur­gente». L’af­fi­chage du ré­sul­tat sur les vi­trines des res­tau­rants res­te­rait néan­moins fa­cul­ta­tif. Aux consom­ma­teurs de faire la dé­marche d’al­ler vi­si­ter le site du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture.

Res­tau­ra­teurs et contrô­leurs ré­ti­cents

Cette pe­tite ré­vo­lu­tion, pré­vue par la loi dite « d’ave­nir pour l’agri­cul­ture, l’ali­men­ta­tion et la fo­rêt » du 13 oc­tobre 2014, a fait l’ob­jet d’une ex­pé­ri­men­ta­tion en 2015 à Pa­ris et à Avi­gnon

(lire ci-des­sous) dont les ef­fets, se­lon l’ad­mi­nis­tra­tion, se se­raient avé­rés ver­tueux: « Une amé­lio­ra­tion du ni­veau d’hy­giène des res­tau­rants a été re­le­vée par rap­port à l’an­née 2014.» Les pro­fes­sion­nels du sec­teur ac­cueillent la ré­forme avec ré­ti­cence et scep­ti­cisme. La branche res­tau­ra­tion de l’Union des mé­tiers de l’in­dus­trie hô­te­lière (Umih) s’in­quiète d’un ef­fet « an­xio­gène » des notes in­ter­mé­diaires, avec une baisse de fré­quen­ta­tion à la clé. Sur quel cri­tère un res­to n’au­ra-t-il pas ob­te­nu la meilleure note ? Soit un éta­blis­se­ment est conforme, soit il ne l’est pas et il faut le fer­mer, ex­pliquent en sub­stance les re­pré­sen­tants des res­tau­ra­teurs. Le pro­jet se heurte éga­le­ment à une ré­sis­tance in­terne. «Si l’hy­giène peut être ir­ré­pro­chable ou cor­recte le jour du contrôle, il peut ne pas en être de même de l’af­fi­chage des prix et de ce qui

est réel­le­ment ser­vi», glis­sait dé­jà le syn­di­cat So­li­daires « ré­pres­sion des fraudes et ser­vice com­mun des la­bo­ra­toires », à la veille de l’adop­tion de la loi.

(Pho­to E.M.)

Sur la cé­lèbre place de l’Hor­loge à Avi­gnon, ville test, un seul res­tau­rant af­fiche le dis­cret lo­go qui ren­voie vers le site où sont no­tés les res­tos.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.