Saint-Maxi­min: il ar­ron­dis­sait sa pen­sion d’in­va­li­di­té sur In­ter­net

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - G. D. SO. B.

De­puis 2009 à Saint-Maxi­min, Her­vé, 45 ans, avait fait de la vente d’ou­tillage, sur des sites In­ter­net dé­diés aux bonnes af­faires, une pra­tique ré­gu­lière et lu­cra­tive. Sans avoir tou­te­fois dé­cla­ré cette ac­ti­vi­té com­mer­ciale au fisc ni aux or­ga­nismes so­ciaux. Le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Dra­gui­gnan l’a condam­né, pour tra­vail dis­si­mu­lé, à deux ans de pri­son, dont un avec sur­sis, avec main­tien en dé­ten­tion. L’af­faire, qui a don­né lieu à une in­for­ma­tion ju­di­ciaire, avait dé­mar­ré loin du Var en dé­cembre 2010, quand un par­ti­cu­lier avait re­con­nu, en vente sur In­ter­net, trois ou­tils élec­triques qui lui avaient été dé­ro­bés quelque temps au­pa­ra­vant. L’en­quête ini­tiale a ré­vé­lé que ce ma­té­riel avait été ven­du par Her­vé sur un site d’af­faires. Il a ex­pli­qué qu’il avait lui-même ache­té ce ma­té­riel élec­tro­por­ta­tif sur un autre site, et l’avait mis en vente après l’avoir re­con­di­tion­né. qui dé­clarent 6000€ de re­ve­nus par an, ne payent pas d’im­pôts. Lui, re­çoit 600€ par mois de pen­sion d’adulte han­di­ca­pé, et son épouse per­çoit des al­lo­ca­tions fa­mi­liales pour quatre en­fants à charge. Ils ont à Saint-Maxi­min une mai­son de 135 m2 avec pis­cine, deux vé­hi­cules dont un 4x4 BMW, et il est pro­prié­taire d’un ap­par­te­ment à Mar­seille. D’où la sur­prise des en­quê­teurs quand ils ont dé­cou­vert qu’Her­vé dis­po­sait de vingt-sept comptes ban­caires, dont l’en­cours to­tal était de 95000€. Se­lon l’en­quête, il réa­li­sait en moyenne 73000€ de ré­sul­tat de ventes par an sur dif­fé­rents sites de­puis 2008. En trois ans, de no­vembre 2009 à no­vembre 2012, il a réa­li­sé 1860 tran­sac­tions et per­çu 287000€, en de­hors de toute ac­ti­vi­té dé­cla­rée.

Une per­qui­si­tion a re­trou­vé 15640€ en li­quide dans le conduit d’aé­ra­tion de la chambre pa­ren­tale, « ca­chés là par crainte des cam­brio­lages », dans une boîte 1500€, ain­si que plu­sieurs montres de luxe. Des contre­fa­çons, se­lon lui. Her­vé a re­con­nu pra­ti­quer la vente non dé­cla­rée sur des sites In­ter­net, en uti­li­sant cinq pseu­do­nymes. Cer­tains ob­jets pro­ve­naient d’un vol, mais se­lon l’en­quête, seuls trois ou­tils étaient re­ce­lés. À son in­su, a-t-il dit. Il a in­di­qué qu’il ne tra­vaillait pas de­puis une di­zaine d’an­nées, de­puis la li­qui­da­tion de sa so­cié­té de déstockage d’ou­tillage, dont il re­vend le stock pour son compte per­son­nel. Un stock sai­si, dont le tri­bu­nal a or­don­né la confis­ca­tion, ain­si que celle des 100000€ re­trou­vés en sa pos­ses­sion. Mer­cre­di, cette an­cienne em­ployée de banque, 35 ans, a été condam­née de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Tou­lon à 30 mois de pri­son, dont quinze fermes. La peine est as­sor­tie d’une in­ter­dic­tion à vie d’exer­cer toute pro­fes­sion dans le monde de la banque. Elle est aus­si contrainte de ré­pa­rer les pré­ju­dices. Les en­quê­teurs es­timent que la prin­ci­pale vic­time a été flouée de 50 000 eu­ros dans ce dos­sier d’abus de confiance, de faux et usage

Pour dé­tour­ner l’ar­gent, la conseillère fi­nan­cière uti­li­sait des ché­quiers, ou bien des cartes bleues, dont elle no­tait les ré­fé­rences. Elle pre­nait garde de choi­sir des clientes vul­né­rables, dans le sens où elles étaient en rup­ture avec leur fa­mille et vé­ri­fiaient peu leurs comptes. L’une des vic­times a quand même re­mar­qué un vi­re­ment sus­pect, ce qui a per­mis de don­ner l’alerte. Ou­verte en mai 2016, l’en­quête a été bou­clée très ra­pi­de­ment par l’an­tenne tou­lon­naise de la PJ. L’ex-ban­quière au­rait bour­si­co­té puis per­du son ap­port, d’où un be­soin d’ar­gent. Re­con­nue vic­time de ces agis­se­ments, la banque a en­ga­gé un au­dit fi­nan­cier, pour chif­frer avec pré­ci­sion les sommes dé­tour­nées.

(Pho­to doc Var-ma­tin)

Avec ses ventes sur dif­fé­rents sites dé­diés aux bonnes af­faires, Her­vé réa­li­sait, se­lon l’en­quête, en moyenne   eu­ros de bé­né­fices par an.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.