Rob­son-Ka­nu, hé­ros au chô­mage...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Le 30 juin, son contrat avec un club de deuxième di­vi­sion an­glaise, Rea­ding, ar­rive à son terme. Et le 1er juillet, Hal Rob­son-Ka­nu ins­crit face à la Bel­gique l’un des buts les plus im­por­tants de l’his­toire du pays de Galles, qui le qua­li­fie pour les de­mi-fi­nales de l’Eu­ro-2016. « Il était prêt à tout don­ner. Il cher­chait une ba­taille, il al­lait en per­ma­nence au con­tact avec les dé­fen­seurs, il cou­rait par­tout et, comme il est très cos­taud, c’est un cau­che­mar pour les défenses ad­verses », a ré­su­mé le sé­lec­tion­neur gal­lois Ch­ris Co­le­man après la vic­toire en quart contre la Bel­gique (3-1). « On est ra­vis, ça fait plu­sieurs an­nées qu’on tra­vaille dur pour ça », a ren­ché­ri le joueur. « On a ren­du la na­tion très fière de nous. Au dé­but de la cam­pagne qua­li­fi­ca­tive on était consi­dé­ré comme un out­si­der, mais on sa­vait qu’on avait des qua­li­tés. » Cette qua­li­fi­ca­tion est his­to­rique puisque le pays de Galles par­ti­cipe à l’Eu­ro pour la pre­mière fois de son his­toire. Et Rob­son-Ka­nu y a pris une part es­sen­tielle : l’at­ta­quant de 27 ans a mys­ti­fié trois Belges dans la sur­face sur une ac­tion de grande classe pour ins­crire le 2e but gal­lois. « C’est vrai qu’il y avait peu­têtre deux de ses co­équi­piers qui étaient mieux pla­cés, mais je sa­vais qu’il al­lait ten­ter » sa chance, a ex­pli­qué Co­le­man. « Il y a beau­coup d’en­thou­siasme chez lui, il a failli man­quer le tour­noi parce qu’il s’est bles­sé lors de notre pré­pa­ra­tion au Por­tu­gal ». Rob­son-Ka­nu sym­bo­lise cette équipe du pays de Galles qui, dans l’ombre de la star Ga­reth Bale, fait le job mal­gré une éti­quette de “sans-grade” du foot­ball. Les trois bu­teurs de ven­dre­di sont des qua­si in­con­nus sur la scène conti­nen­tale: outre Rob­son-Ka­nu, le ca­pi­taine Ash­ley Williams évo­lue à Swan­sea où il ef­fraie par­fois par ses absences, et Sam Vokes vient d’être pro­mu en Pre­mier League avec Burn­ley. Mais eux vont jouer la de­mi-fi­nale contre le Por­tu­gal de Ro­nal­do mer­cre­di, quand les grands noms belges que sont Eden Ha­zard ou Ke­vin De Bruyne sont éli­mi­nés.

(Pho­to EPA/MaxPPP)

Hal Rob­son-Ka­nu a fê­té la qua­li­fi­ca­tion avec ses en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.