Les  ans du do­maine de Siou­vette

La Mole Le 180e an­ni­ver­saire de la pro­prié­té a été cé­lé­bré avec fastes mais sim­pli­ci­té par la fa­mille Gal­fard-Sau­ron. L’oc­ca­sion de rap­pe­ler qu’avant d’être vi­ti­cole elle était fo­res­tière...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - G. C.

La fa­mille Gal­fard-Sau­ron a cé­lé­bré le 180e an­ni­ver­saire de sa pro­prié­té - au­jourd’hui vi­ti­cole, hier fo­res­tière -, en pré­sence d’une cen­taine de per­sonnes. 1836. Mar­cel Va­len­tin ac­quiert Siou­vette ; Rou­get de Lisle, père de la Mar­seillaise, rend son der­nier sou­pir. 2016. Cent quatre-vingts ans plus tard, la fa­mille Gal­fard-Sau­ron cé­lèbre ce qui pour­rait être des noces éter­nelles au coeur de ce do­maine vi­ti­cole où les cu­vées fi­gurent sur les cartes des meilleurs res­tau­rants de la ré­gion. Ce, en pré­sence d’une cen­taine d’amis, clients et no­tables du golfe de Saint-Tropez. Un peu d’his­toire

Que re­tien­dra l’his­toire de cette col­la­tion es­ti­vale, un sa­me­di soir, alors que le so­leil com­men­çait à re­plier ses rayons ? Sans doute la fier­té de cette dy­nas­tie de pré­ser­ver le pa­tri­moine fa­mi­lial. De comp­ter sur une sep­tième gé­né­ra­tion avec le pe­tit Ra­phaël (5 ans), fils de Ma­rie, fille de Syl­vaine des­cen­dante di­recte du fa­meux Mar­cel Va­len­tin. Cet arbre gé­néa­lo­gique, Guy Sau­ron l’a dé­cla­mé dans son dis­cours de bien­ve­nue. Que dire de plus ? Si­non qu’au XIXe siècle, Siou­vette était re­cou­verte de grands pins des­ti­nés à faire les mâts de ba­teaux à voiles construits dans les ar­se­naux de Tou­lon. Et, que les pre­miers ceps n’y furent plan­tés qu’en 1900. Do­maine in­dé­pen­dant de­puis 1985 De­puis, bien des choses ont chan­gé. Le do­maine a ac­quis ses lettres de no­blesse. Mar­cel Gal­fard, fon­da­teur de la cave co­opé­ra­tive de Co­go­lin, dé­cide en 1950 d’y por­ter son vin. Ce n’est qu’en 1985, à la nais­sance de leur fils Tho­mas, que Guy Sau­ron et son épouse quittent le gi­ron co­opé­rant. Ini­tia­tive qui se trans­forme aus­si­tôt en réus­site. Fla­con­nage ori­gi­nal

Au­jourd’hui, Tho­mas et Ma­rie, les en­fants, ont eux aus­si la passion du vin che­villée au corps. Siou­vette va pou­voir conti­nuer à se dé­ve­lop­per à tra­vers la pro­duc­tion de ses trois cu­vées, Mar­cel Gal­fard, le Clos et la pe­tite der­nière, Con­fi­dence, qui non content d’être re­mar­quable - à boire avec mo­dé­ra­tion - bé­né­fi­cie d’un fla­con­nage ori­gi­nal et sé­dui­sant. Quant à la cé­lé­bra­tion, elle a pris fin sur le tard non sans que tout le monde ait ap­pré­cié par ailleurs les sculp­tures de Cé­cile de Koch et les pein­tures de Jean Meu­nier Cour­ti­net, ex­po­sants dans le cadre de l’opé­ra­tion Art et Vin. Comme quoi vi­ti­cul­ture et cul­ture sont deux mots qui vont bien en­semble, très bien en­semble...

(Pho­tos Sy. Cr.)

Une par­tie des nom­breux in­vi­tés. Troi­sième en bas en par­tant de la droite, Alain Be­ne­det­to, conseiller dé­par­te­men­tal et maire de Gri­maud.

Les oeuvres de Cé­cile de Koch sont ex­po­sées sur la ter­rasse.

La fa­mille Gal­fard-Sau­ron (de gauche à droite) : Tho­mas, le fils, Ra­phaël, le pe­tit­fils, Syl­vaine Gal­fard, la des­cen­dante di­recte de Va­len­tin, son ma­ri, Guy Sau­ron, et leur fille, Ma­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.