Ex­plo­sion de li­cen­ciés au club de hand­ball

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sainte-Maxime - P. O.

De re­tour l’an der­nier à la pré­si­dence du hand­ball, Pierre Cha­niot a af­fi­ché un large sou­rire, lors de l’as­sem­blée gé­né­rale du club. En ef­fet, le di­ri­geant a fait part à l’as­sis­tance de la très forte hausse des li­cen­ciés en­re­gis­trée cette sai­son. « De 80 l’an der­nier, nous sommes pas­sés à 131 cette sai­son. Ma grande sa­tis­fac­tion a été de consta­ter l’ar­ri­vée mas­sive de très jeunes joueurs, » a-t-il dé­cla­ré. Les ca­té­go­ries Ba­by-hand, moins de 10 et moins de 12 ans ont lit­té­ra­le­ment ex­plo­sé. Après avoir mis fin à la fu­sion avec les clubs de Saint- Tro­pez et Ca­va­laire, le hand­ball maxi­mois a re­trou­vé une am­biance apai­sée et convi­viale :« Ce­la fai­sait par­tie de mes ob­jec­tifs », s’est fé­li­ci­té le pré­sident Cha­niot. Du cô­té des équipes se­niors, les gar­çons ont échoué de très peu à l’ac­ces­sion en di­vi­sion su­pé­rieure. Les filles, quant à elles, plom­bées par des dé­parts et des bles­sures, n’ont mal­heu­reu­se­ment pas pu évi­ter la re­lé­ga­tion. Un hom­mage ap­puyé a été ren­du à Co­rinne Cal­vo, li­cen­ciée de­puis... vingt ans au club, qui a dé­ci­dé de ti­rer un trait sur sa car­rière de joueuse. Une énorme coupe lui a été re­mise, une juste ré­com­pense. Quant à son ma­ri James, Pierre Cha­niot a te­nu éga­le­ment à le re­mer­cier :« Sans lui, il n’y au­rait ja­mais eu de hand­ball à Sainte-Maxime. » Le pré­sident a don­né rend ez-vous à tous en sep­tembre pour une nou­velle sai­son qui s’an­nonce pro­met­teuse.

(Pho­to P. O.)

Le pré­sident Pierre Cha­niot (de­bout) et l’en­semble des di­ri­geants peuvent avoir le sou­rire, le hand­ball maxi­mois a connu une très forte hausse de li­cen­ciés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.