Trans­port de co­caïne de Mar­seille jus­qu’au golfe de Saint-Tro­pez

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - G. D.

Qua­torze per­sonnes, do­mi­ci­liées pour la plu­part dans les Bouches-du-Rhône, com­pa­raissent de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Dra­gui­gnan, im­pli­quées à des de­grés di­vers dans un tra­fic de co­caïne entre Mar­seille et le golfe de Saint-Tro­pez, entre jan­vier 2013 et mars 2015. Deux jours en­tiers de dé­bats ont été pré­vus, pour exa­mi­ner les faits et les per­son­na­li­tés des uns et des autres. Les charges sont lar­ge­ment contes­tées, au­tant en ce qui concerne les quan­ti­tés de drogue que l’éten­due du tra­fic. Les douanes, qui sont par­tie ci­vile dans ce pro­cès, ont au moins la cer­ti­tude que 434 g de co­caïne ont tran­si­té entre Mar­seille et le golfe, puisque cette drogue a été sai­sie le 16 sep­tembre 2013 à La Môle. quelques pa­roles avec le conduc­teur de la BMW. Les deux voi­tures sont re­par­ties dans la même di­rec­tion. À 14 h 40, les doua­niers pro­cé­daient à des contrôles sur la RN 98, entre La Môle et le golfe de Saint-Tro­pez. Ils ont vu ar­ri­ver une BMW grise, qui s’est ar­rê­tée bru­ta­le­ment sur la place de la mai­rie. Re­joi­gnant le conduc­teur, ce­lui-ci les a as­su­rés qu’il ne trans­por­tait au­cune mar­chan­dise, ex­pli­quant qu’il re­ve­nait de chez son mé­de­cin à Mar­seille et ren­trait à son do­mi­cile à Co­go­lin. Sur ce, est ar­ri­vée une Golf grise, qui à l’ap­proche du contrôle a tour­né brus­que­ment dans un lo­tis­se­ment. Re­joint à son tour, le conduc­teur a in­di­qué aux doua­niers qu’il ar­ri­vait de Tou­lon et se ren­dait à Co­go­lin. Il leur a sem­blé fé­brile. Suf­fi­sam­ment pour qu’ils fassent ap­pel au chien “re­ni­fleur”. L’ani­mal a mar­qué le siège conduc­teur, sous le­quel se trou­vait un sac conte­nant trois pains de co­caïne, em­bal­lés dans du film ali­men­taire. Ces deux conduc­teurs ont été re­con­nus par les doua­niers, comme étant ceux qui avaient eu un bref contact deux heures au­pa­ra­vant, de­vant la gare de La Pen­ne­sur-Hu­veaune.

« Je re­ve­nais de chez mon mé­de­cin, a in­di­qué Pa­trick Buc­cie­ro, 56 ans, le conduc­teur de la BMW. Je ne me suis pas ar­rê­té parce que j’ai vu les doua­niers, mais pour ache­ter une bou­teille d’eau à la su­pé­rette, pour prendre mes mé­di­ca­ments. À la gare de La Penne, ma ren­contre avec Fi­lip­pi a été for­tuite.» Au vo­lant de la Golf, Di­dier Fi­lip­pi, un Mar­seillais de 54 ans, a pré­ci­sé que Pa­trick Buc­cie­ro n’était qu’une re­la­tion. Lui aus­si a par­lé d’une ren­contre par ha­sard à la gare. S’agis­sant de la co­caïne, sur l’em­bal­lage de la­quelle son em­preinte gé­né­tique a été iden­ti­fiée, il en a re­con­nu le trans­port de­puis Mar­seille. « Mais je ne veux pas di­vul­guer d’où ça ve­nait.» Il n’a pas da­van­tage dit qui était le des­ti­na­taire, ni où de­vait avoir lieu la li­vrai­son. À par­tir de ces ar­res­ta­tions, une en­quête de gen­dar­me­rie s’est dé­ve­lop­pée jus­qu’en mars 2015, no­tam­ment à tra­vers de très vo­lu­mi­neuses écoutes té­lé­pho­niques. Elle a dé­bou­ché sur la mise au jour d’un tra­fic de co­caïne à Co­go­lin, Gri­maud et Sainte-Maxime.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.