Pa­ris : l’ex-com­mis­saire Ney­ret condam­né à trente mois ferme

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde - ERIC GALLIANO egal­lia­no@ni­ce­ma­tin.fr

Cer­tains de ses proches datent le dé­but de sa chute à ses an­nées ni­çoises. Pour­tant, en 2004, c’est une vé­ri­table lé­gende qui dé­barque dans les cou­loirs du bâ­ti­ment B5 de la ca­serne Au­vare. Mi­chel Ney­ret vient d’être dé­co­ré de la Lé­gion d’hon­neur pour l’ar­res­ta­tion du caïd tou­lon­nais Franck Per­let­to. L’ex-su­per-flic a été condam­né, hier, à trente mois de pri­son ferme par le TGI de Pa­ris qui a es­ti­mé que le com­mis­saire Ney­ret avait bel et bien fran­chi la ligne jaune. En mai der­nier, à l’is­sue du pro­cès pour cor­rup­tion et tra­fic d’in­fluence où il com­pa­rais­sai­ta­ve­chui­tau­tres­pré­ve­nus,l’an­cien pa­tron de la PJ de Nice n’avait pas ca­ché ses «re­grets». En cause, ses re­la­tions troubles avec deux es­crocs, no­tam­ment im­pli­qués dans le scan­dale de la taxe­car­bone,GillesBé­ni­chouetS­té­phane Alz­raa.Res­pec­ti­ve­ment­con­dam­nésà­cinq et­deuxans­de­pri­son­pou­ra­voir­cor­rom­pu le com­mis­saire Ney­ret. «Dix voyages, des sé­jours dans la vil­la d’un es­cro­ca­vec­prêts­de­voi­tu­res­de­luxeet­mas­seuses [...] deux montres de luxe [...] des re­mises d’es­pèces [...] et,ul­ti­meé­ta­pe­de­la­cor­rup­tion,la­créa­tiond’une­so­cié­téoff­sho­reen ré­tri­bu­tion des ser­vices ren­dus», avait énu­mé­réàl’au­dien­ce­la­pro­cu­reu­reAn­na­belle Phi­lippe. L’an­cien pa­tron de la PJ de Nice avait,quan­tà­lui,ex­pli­qué­vou­loi­rin­fil­trer le­mon­de­de­ces­voyou­sen­col­blanc­mais avait re­con­nu avoir noué, au fil du temps, des re­la­tions «d’ami­tié» avec ses in­dics. Il en paye au­jourd’hui le prix fort. Même si, en­dé­pit­de­sa­con­dam­na­tionMi­chelNey­ret­de­vrai­té­vi­ter­de­re­tour­ne­ren­pri­so­noù ila­dé­jàef­fec­tué­huit­mois­de­dé­ten­tion­pro­vi­soire, sa peine étant amé­na­geable. Les deux es­crocs cor­rup­teurs, Bé­ni­chou etAlz­raa,échap­pen­teuxaus­sià­la­pri­son, mais pour d’autres rai­sons: ils sont en fuite et un man­dat d’ar­rêt a donc été dé­li­vréà­leu­ren­contre.Ni­co­leNey­ret,l’épouse du com­mis­saire, a, quant à elle, été condam­née à huit mois avec sur­sis. Le tri­bu­nal a es­ti­mé qu’elle n’igno­rait rien des re­la­tions­trou­bles­qu’en­tre­te­nait­so­né­poux.

En­re­van­che­les­deuxau­tres­po­li­ciers­ren­voyés de­vant le TGI de Pa­ris, le com­man­dant de la PJ de Gre­noble Gilles Guillo­tin et l’an­cien com­mis­saire can­nois, Ch­ris­tophe Ga­vat, ont été re­laxés. Il leur était re­pro­chéd’avoir­pré­le­vé­de­la­dro­gue­sai­sie pour ré­mu­né­rer des in­di­ca­teurs à la de­mande du com­mis­saire Ney­ret. Les ma­gis­trats ont donc es­ti­mé que les faits n’étaient­pas­suf­fi­sam­ment­cons­ti­tués­pour en­tre­ren­voie­de­con­dam­na­tion.L’an­cien pa­tron de la PJJ de Nice as­sume donc seul. Hier, à l’énon­cé de son ju­ge­ment, il s’est­dé­cla­ré « sou­la­gé » : «C’es­tu­ne­pa­ren­thèse de cinq ans de ma vie qui s’est re­fer­mée au­jourd’hui. »

Mi­chel Ney­ret a an­non­cé, hier, qu’il ne fe­rait pas ap­pel du ju­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.