En route vers Malte, en quête du vent por­tant

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Saint-Tropez - B. Q.

Les ma­rins qui par­ti­cipent au Tro­phée Bailli de Suf­fren 2016 l’ont sur­nom­mé Don Gior­gio... Mais contrai­re­ment à la chan­son d’Az­na­vour, ce Gior­gio-là n’est pas mau­dit, au contraire, il est un ha­bi­tué des bonnes for­tunes de mer. Gior­gio comme Georges Koh­rel, qui veille aux des­ti­nées de cette épreuve, dont la deuxième étape s’est ache­vée il y a peu en Si­cile. Après l’ar­ri­vée à Pa­lerme, la flotte est re­par­tie vers Malte, terme de la troi­sième et der­nière étape de la course. De Por­to-Ro­ton­do à Pa­lerme, les voi­liers n’ont pas eu d’aus­si belles condi­tions qu’entre Saint-Tro­pez et la Sar­daigne. Un dé­part avec un bon vent qui n’a pas eu de suite, puisque la pé­tole s’est ins­tal­lée jus­qu’à l’ar­ri­vée en Si­cile. « Pas mal de ba­teaux ont dû ren­trer au mo­teur » a pré­ci­sé Don Gior­gio, ce qui n’a pas per­mis de les clas­ser. Les meilleurs, qui sont res­tés à la voile, ont donc été Iri­na VII en classe époque et Sti­ren en clas­siques. La re­mise des prix à la ma­ri­na Ga­liz­zi à Pa­lerme a été à la hau­teur de l’ac­cueil ita­lien, avec la pré­sence du maire de la ca­pi­tale si­ci­lienne, Leo Lu­ca Or­lan­do. Un cock­tail a eu lieu à bord de Tri­na­kria, qui a pu ren­trer dans le port grâce aux ef­forts de Sil­via, co­or­di­na­trice de l’étape en Si­cile. Ex­cep­té Gaël, tous les ba­teaux sont re­par­tis hier vers Malte à la conquête du sabre de l’ami­ral Sa­tan... Sous le re­gard vi­gi­lant de don Gior­gio bien sûr.

C’est le dé­part de Pa­lerme au pe­tit ma­tin.

La re­mise du prix à Sti­ren par le maire de Pa­lerme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.