Bye bye Tson­ga...

Bat­tu par An­dy Mur­ray en cinq sets 7-6, 6-1, 3-6, 4-6, 6-1, Jo Tson­ga n’a pas trou­vé la so­lu­tion pour ren­ver­ser le Bri­tan­nique et fi­ler en de­mie

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

L’Ecos­sais An­dy Mur­ray, bous­cu­lé comme ra­re­ment, a fi­ni par ve­nir à bout du Fran­çais Jo-Wil­fried Tson­ga, en cinq sets (7-6 (12/10), 6-1, 3-6, 4-6, 6-1) lors d’un su­perbe match, pour ac­cé­der hier aux de­mi-fi­nales de Wim­ble­don. Le lau­réat de l’édi­tion 2013 dis­pu­te­ra sa sep­tième de­mi­fi­nale, en huit édi­tions, face au Tchèque To­mas Ber­dych (9e) qui a do­mi­né un peu plus tôt un autre Fran­çais Lu­cas Pouille (30e). Il a si­gné une 13e vic­toire en 15 confron­ta­tions contre Tson­ga, la troi­sième à Wim­ble­don après celles ob­te­nues en quart de fi­nale en 2010 puis en de­mi-fi­nale en 2012. Celle-ci a été dé­cro­chée à force d’obs­ti­na­tion et après qua­si­ment 4 h de jeu tant Tson­ga l’a pous­sé dans ses re­tran­che­ments. « C’est l’un des meilleurs joueurs du monde sur ga­zon. Il a réa­li­sé des pas­sing shots in­croyables. Il s’est énor­mé­ment ba­gar­ré », a sa­lué Mur­ray, qui s’en est sor­ti en cinq sets comme Ro­ger Fe­de­rer quelques heures plus tôt face au Croate Ma­rin Ci­lic. Après avoir sau­vé trois balles de set dans le tie-break de la pre­mière manche, puis rem­por­té fa­ci­le­ment la deuxième, l’Ecos­sais sem­blait avoir fait le plus dur. Mais c’était mal connaître Tson­ga qui avait ren­ver­sé la si­tua­tion au troi­sième tour au terme d’un match à ral­longe (19-17 au 5e set) contre l’Amé­ri­cain John Is­ner, après avoir été me­né deux manches à zé­ro et sau­vé une balle de match. Le N.12 mon­dial a éle­vé la qua­li­té de ses re­tours, en conti­nuant de s’ap­puyer sur un ser­vice puis­sant (12 aces), agré­men­té de quelques pas­sing shots ir­réels, no­tam­ment en re­vers pour­tant son coup le moins fort. Il a frap­pé au to­tal 45 coups ga­gnants, plus que Mur­ray (36) mais il a aus­si com­mis beau­coup plus d’er­reurs (35 contre 15). Mais il a sem­blé vrai­ment do­mi­na­teur pen­dant les troi­sième et qua­trième sets où il a re­fait son break de re­tard (me­né 4-2). Frus­tré d’avoir man­qué l’oc­ca­sion de conclure, l’Ecos­sais a sem­blé perdre de sa lu­ci­di­té, dis­cu­tant à plu­sieurs re­prises avec l’ar­bitre et uti­li­sant ses «Chal­lenges» à mau­vais es­cient. Mais après un bras de fer rem­por­té sur son pre­mier jeu de ser­vice (1-0), l’Ecos­sais était sou­la­gé et s’est nour­ri de l’éner­gie de son pu­blic pour creu­ser l’écart et ne plus lais­ser Tson­ga re­ve­nir. Il a en­le­vé au pas­sage un 100e match sur herbe. Seul Fe­de­rer, qu’il pour­rait af­fron­ter en fi­nale, a fait mieux que lui (151). Cette sep­tième de­mi-fi­nale lui per­met d’éga­ler son coach Ivan Lendl qui a fait son re­tour à ses cô­tés au dé­but de la pré­pa­ra­tion sur herbe.

(Pho­to EPA/MaxPPP)

Me­né  sets , le Fran­çais a ren­ver­sé le match avant d’être mis KO par Mur­ray dans la cin­quième manche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.