Fe­de­rer re­vient de l’en­fer...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Ro­ger Fe­de­rer, N.3 mon­dial et sep­tuple lau­réat du tour­noi, a ren­ver­sé la si­tua­tion contre le Croate Ma­rin Ci­lic (13e) pour l’em­por­ter hier en cinq sets (6-7 (4/7), 4-6, 63, 7-6 (11/9), 6-3) et ac­cé­der aux de­mi-fi­nales de Wim­ble­don. Le Suisse a dû ef­fa­cer trois balles de match et s’en est sor­ti de jus­tesse en né­go­ciant mieux les points-clés que le lau­réat de l’US Open 2014, lors de l’un des plus beaux matches du tour­noi ache­vé en 3h17. En quête d’un 18e tro­phée ma­jeur, il a rem­por­té au pas­sage un 307e match en Grand Che­lem, bat­tant ain­si le re­cord ab­so­lu qu’il par­ta­geait de­puis lun­di avec l’Amé­ri­ca­no-tchèque Mar­ti­na Na­vra­ti­lo­va. En ac­cé­dant à une 11e de­mi­fi­nale à Londres, il a par ailleurs éga­lé une autre lé­gende du ten­nis, l’Amé­ri­cain Jim­my Con­nors. Mais pour ar­ri­ver à ses fins, Fe­de­rer a beau­coup souf­fert sur un «Centre court» bai­gné de so­leil. Ci­lic l’avait sur­clas­sé lors de leur der­nier duel, en 2014 en de­mi-fi­nales de l’US Open, avant de battre le Ja­po­nais Kei Ni­shi­ko­ri en fi­nale et de sou­le­ver son tro­phée ma­jeur. Avec son re­dou­table ser­vice (23 aces contre 27 pour Fe­de­rer), sa lon­gueur de balle et son agres­si­vi­té des deux cô­tés, le géant d’1,98 m a fait fris­son­ner pen­dant presque tout le match le pu­blic qui avait pris fait et cause pour Fe­de­rer, l’un de ses deux «chou­chous» avec le Bri­tan­nique An­dy Mur­ray.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.