Pé­go­mas : la guerre des Miss vire au pu­gi­lat !

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Grand Sud Carnet - SANDIE NAVARRA sna­var­ra@ni­ce­ma­tin.fr

charpe de deuxième dau­phine en ban­dou­lière et mi­nerve en guise d’ac­ces­soire. Ju­lie, 16 ans, se sou­vien­dra sû­re­ment long­temps de l’élec­tion de Miss Pé­go­mas (06) à la­quelle elle a par­ti­ci­pé sa­me­di der­nier. Le conte de fées avait pour­tant bien com­men­cé. «Du­rant les ré­pé­ti­tions, tout s’est bien pas­sé. Il y avait une bonne am­biance », ra­conte l’ado­les­cente. Mais lorsque Va­nes­sa, 20 ans, est pro­cla­mée grande ga­gnante de la soi­rée, une par­tie du pu­blic désap­prouve. « Elle a été huée. Beau­coup de gens ont pen­sé qu’il y avait tri­che­rie parce qu’elle tra­vaille à la mai­rie », es­time Ch­ris­telle, ma­man de la deuxième dau­phine. « Et dès le len­de­main, nous avons re­çu de nom­breux mes­sages sur In­ter­net nous di­sant que notre fille au­rait dû ga­gner. » compte, cinq jours d’ITT pour Ch­ris­telle, et cinq points de su­ture à la lèvre. La fa­mille porte en­core les stig­mates de l’af­fron­te­ment : grif­fures, ec­chy­moses… « C’est in­vrai­sem­blable d’être ré­veillé en pleine nuit pour se faire mas­sa­crer, s’énerve Em­ma­nuel, qui a dans la fou­lée dé­po­sée une plainte au­près de la gen­dar­me­rie de Pé­go­mas. Je ne lève pas la main sur mes en­fants, je ne peux pas cau­tion­ner une chose pa­reille, sur­tout pour un mo­tif aus­si fu­tile ». Contac­tée par Nice-Ma­tin, Va­nes­sa, l’autre concur­rente, n’a pas sou­hai­té li­vrer sa ver­sion des faits : « C’est un trau­ma­tisme. J’ai été in­sul­tée et har­ce­lée, je suis en­core sous le choc ». Se­lon d’autres té­moi­gnages, la fa­mille de Ju­lie n’au­rait tout sim­ple­ment pas ac­cep­té le ver­dict du ju­ry. Va­nes­sa au­rait ain­si été har­ce­lée jusque sur son lieu de tra­vail, ce qui au­rait mis le feu aux poudres et en­traî­né cette in­vrai­sem­blable si­tua­tion. «Nous ne pre­nons par­tie pour per­sonne, et nous ne cau­tion­nons au­cune des deux at­ti­tudes », in­dique Flo­rence Lud­wig Si­mon, ad­jointe à la culture et or­ga­ni­sa­trice de la soi­rée. «Une en­quête ju­di­ciaire est en cours, Miss Pé­go­mas n’a donc pas la jouis­sance de son titre. Voir à quel point la si­tua­tion entre ces deux jeunes filles a dé­gé­né­ré est d’une tris­tesse in­fi­nie. Nous sommes dé­pas­sés et at­ter­rés par la suite de cette élec­tion », re­grette l’élue.

(Pho­to P. La­poi­rie)

Ju­lie et sa ma­man Ch­ris­telle portent en­core les stig­mates du rè­gle­ment de compte.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.