Nou­veau re­bon­dis­se­ment dans l’af­faire Vincent Lam­bert

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

La cour d’ap­pel de Reims a confir­mé hier l’oc­troi de la tu­telle de Vincent Lam­bert, plon­gé dans un état vé­gé­ta­tif de­puis 2008, à sa femme Ra­chel, in­fli­geant un désa­veu aux pa­rents qui s’op­posent à l’ar­rêt des soins et ré­clament le trans­fert du pa­tient dans un autre éta­blis­se­ment. Dans un ar­rêt ren­du hier ma­tin, la cour a ava­li­sé la dé­ci­sion prise le 10 mars par le juge des tu­telles fai­sant de Ra­chel Lam­bert – qui est fa­vo­rable à un ar­rêt des soins –, pour les dix pro­chaines an­nées, la tu­trice de son ma­ri de 39 ans hos­pi­ta­li­sé au CHU de Reims. Et donc re­je­té les conclu­sions de la pro­cu­reure gé­né­rale, qui, lors de l’au­dience à huis clos du 9 juin, avait de­man­dé que la tu­telle soit confiée à deux per­sonnes (phy­sique et mo­rale) ex­té­rieures à la fa­mille.

Les pa­rents de Vincent Lam­bert, des ca­tho­liques tra­di­tio­na­listes qui voient dans la tu­telle ac­cor­dée à Ra­chel Lam­bert le risque d’une nou­velle pro­cé­dure d’ar­rêt des soins à la­quelle ils s’op­posent fer­me­ment de­puis trois ans, vont se pour­voir en cas­sa­tion, a an­non­cé leur avo­cat Me Jean Paillot. Ils de­mandent le main­tien en vie de leur fils, et son trans­fert vers un éta­blis­se­ment spé­cia­li­sé.

(Pho­to AFP)

La cour d’ap­pel de Reims a at­tri­bué la tu­telle de Vincent Lam­bert à sa femme, Ra­chel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.