Me­khis­si au pa­ra­dis La­ville­nie au pur­ga­toire

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Ma­hie­dine Me­khis­si, sa­cré en 2010 et 2012, a re­con­quis le titre du 3000 m steeple aux Cham­pion­nats d’Eu­rope d’ath­lé­tisme, en 8’25’’63, de­vant le Turc Aras Kaya et un autre Fran­çais, Yoann Ko­wal, hier soir à Am­ster­dam. Ko­wal avait as­su­ré l’in­té­rim de la do­mi­na­tion fran­çaise sur la dis­ci­pline, après que Me­khis­si, vain­queur sur la piste en 2014 à Zu­rich, avait été dis­qua­li­fié pour avoir ôté son maillot avant l’ar­ri­vée. De son cô­té, le re­cord­man du monde de la perche Re­naud La­ville­nie n’a fran­chi au­cune barre, aban­don­nant un titre conti­nen­tal dont il était le triple dé­ten­teur de­puis 2010.

« Le vent était trop dur à gé­rer »

C’est le Po­lo­nais Ro­bert So­be­ra qui a été sa­cré avec une barre à 5,60 m, au nombre d’es­sais de­vant le Tchèque Jan Kud­li­cka (5,60 m éga­le­ment), le Slo­vène Ro­bert Ren­ner pre­nant le bronze (5,50 m). La­ville­nie a lui échoué à trois re­prises à 5,75 m, sa barre d’en­trée dans le concours. « Le vent est l’en­ne­mi du per­chiste, ça fait dix ans que je le dis. C’était plus que ça même ce soir : quand on voit un cham­pion­nat d’Eu­rope se ga­gner à 5,60 m alors que les per­chistes sont bons, c’est juste que le vent était trop dur à gé­rer », a ré­agi La­ville­nie. Pour l’Au­ver­gnat âgé de 29 ans, il s’agit d’une pre­mière com­pé­ti­tion sans po­dium de­puis son ac­ces­sion au haut ni­veau en 2009.

(Pho­to EPA/MAXPPP)

Sou­ve­rain en fi­nale du  steeple, Ma­hie­dine Me­khis­si (à droite) re­monte sur le toit de l’Eu­rope.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.