Un yacht en feu dans le port

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - P. P.

C’est aux alen­tours de 19 h hier soir, qu’un yacht à mo­teur de 14 mètres, le Pink Pan­ther qui ren­trait dans le port de Saint-Tro­pez, a connu une ava­rie élec­trique qui a mis le feu au com­par­ti­ment mo­teur. Cinq per­sonnes dont deux en­fants étaient à bord, re­ve­nant d’une pro­me­nade es­ti­vale bien de sai­son. Ra­pi­de­ment, de la fu­mée s’est échap­pée des soutes, aler­tant les ser­vices de sé­cu­ri­té du port de Saint-Tro­pez. Des ve­dettes pneu­ma­tiques se sont im­mé­dia­te­ment ap­pro­chées de l’em­bar­ca­tion et tous les pas­sa­gers ont pu être éva­cués sans que per­sonne ne soit bles­sé.

Vé­ri­fi­ca­tions dé­li­cates

Le ba­teau, tou­jours fu­mant, a été trac­té vers la je­tée, heu­reu­se­ment en­core peu oc­cu­pée en ce dé­but de sai­son. Les pom­piers sont in­ter­ve­nus pour éteindre le si­nistre et un dis­po­si­tif an­ti-pol­lu­tion a été mis en place dans le bas­sin por­tuaire, dont l’ac­cès a été mo­men­ta­né­ment fer­mé à toute cir­cu­la­tion nau­tique. En ef­fet, après avoir re­froi­di le ba­teau, les sol­dats du feu de­vaient ou­vrir le com­par­ti­ment mo­teur pour vé­ri­fier que l’in­cen­die était to­ta­le­ment maî­tri­sé et ne ris­quait pas de re­prendre. Un mo­ment dé­li­cat. Par pré­cau­tion, de nom­breux en­gins de pom­piers ont été ache­mi­nés sur place, y com­pris des am­bu­lances, au cas où.

Le ba­teau fi­chu

Le pro­prié­taire du ba­teau, Tro­pé­zien de coeur de­puis de nom­breuses an­nées, confiait que c’était la première fois qu’il était confron­té à une telle ava­rie: «Je pense qu’il y a eu un pro­blème élec­trique, car les mo­teurs conti­nuaient de tour­ner nor­ma­le­ment, mais dès l’en­trée au port, j’ai consta­té que le ba­teau de­ve­nait dif­fi­ci­le­ment ma­noeu­vrable. Par la suite, je n’ai pas pu cou­per les mo­teurs comme me de­man­daient de le faire les gens de la ca­pi­tai­ne­rie. Le ba­teau est fi­chu, mais il n’y a pas de bles­sé, c’est l’es­sen­tiel et le per­son­nel de la ca­pi­tai­ne­rie a ré­agi avec beau­coup d’ef­fi­ca­ci­té. » L’in­ci­dent, qui heu­reu­se­ment s’est pro­duit à l’en­trée du port, n’a pas créé un gros at­trou­pe­ment pour la bonne et simple rai­son que toute cir­cu­la­tion pié­tonne a été in­ter­dite sur le môle Jean-Ré­veille du­rant toute l’opé­ra­tion de sau­ve­tage. Po­lice mu­ni­ci­pale et gen­dar­me­rie étaient en ef­fet sur les lieux, non seule­ment pour l’en­quête né­ces­saire, mais éga­le­ment pour veiller à la sé­cu­ri­té des per­sonnes. Res­te­ra main­te­nant à dé­tec­ter l’ori­gine du dé­faut élec­trique qui a en­traî­né cette sur­chauffe.

(Pho­to Jean-Marc Re­bour)

Une im­pres­sion­nante fu­mée se dé­ga­geait du ba­teau dont le com­par­ti­ment mo­teur a pris feu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.