« Pas de pres­sion, pas de stress mais de l’adré­na­line »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Euro 2016 -

« Je n’ai pas de pres­sion, pas de stress mais de l’adré­na­line », a dé­cla­ré hier le sé­lec­tion­neur de l’équipe de France, Di­dier Des­champs à la veille de la fi­nale de l’Eu­ro- contre le Por­tu­gal, au­jourd’hui au Stade de France. « On a eu deux ans de matches ami­caux. On ne les a pas tous ga­gnés mais on a fait en sorte de gar­der cet état d’es­prit. Jouer l’Eu­ro c’est fa­bu­leux. Ils ont fait tout ce qu’il fal­lait, ils ne lâchent rien et c’est ce qui me plaît. » a pour­sui­vi Des­champs.

Un plan an­ti-Ro­nal­do ?

Quant à sa­voir si le sé­lec­tion­neur a concoc­té un plan pour mu­se­ler l’arme of­fen­sive n° du Por­tu­gal, Cris­tia­no Ro­nal­do, Des­champs a bot­té en touche, pré­fé­rant s’étendre sur les qua­li­tés in­trin­sèques de l’at­ta­quant du Real Ma­drid. « Per­sonne ne l’a trou­vé. C’est un très grand joueur avec une qua­li­té ath­lé­tique dans le jeu aé­rien. Il reste long­temps en l’air, ses car­rés de cho­co­lat (ab­do­mi­naux) y sont pour quelque chose. En foot­ball, la grosse dif­fi­cul­té c’est de lut­ter contre la vi­tesse et dans les airs. Li­mi­ter son in­fluence se­ra quelque chose d’im­por­tant.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.