Le Pre­mier mi­nistre ja­po­nais ren­force son em­prise sur le Par­le­ment

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Le Pre­mier mi­nistre conser­va­teur Shin­zo Abe a sem­blet-il ren­for­cé hier sa main­mise sur le Par­le­ment ja­po­nais à l’is­sue des élec­tions sé­na­to­riales, mal­gré les ré­sul­tats ju­gés mi­ti­gés de sa po­li­tique et la mé­fiance sus­ci­tée par son am­bi­tion de ré­vi­sion consti­tu­tion­nelle. Son Par­ti li­bé­ral dé­mo­crate (PLD) et son al­lié le Ko­mei­to pren­draient 66 des 121 sièges du Sé­nat à re­nou­ve­ler pour six ans, contre 59 pré­cé­dem­ment, se­lon les es­ti­ma­tions de la chaîne pu­blique NHK après dé­pouille­ment par­tiel et son­dages de sor­tie des urnes. (centre-gauche), prin­ci­pal ad­ver­saire, peine à se re­mettre d’un pas­sage au pou­voir d’un peu plus de 3 ans (2009 à 2012), mar­qué par des re­vi­re­ments in­ces­sants et le tsu­na­mi de mars 2011 à l’ori­gine de la ca­tas­trophe nu­cléaire de Fu­ku­shi­ma. Au pou­voir de­puis dé­cembre 2012, Shin­zo Abe n’est tou­jours pas par­ve­nu à re­dres­ser la troi­sième éco­no­mie du monde, en dé­pit de lar­gesses bud­gé­taires et d’une po­li­tique mo­né­taire ul­tra-ac­com­mo­dante, deux pi­liers des « abe­no­mics », comme il nomme lui-même sa po­li­tique éco­no­mique.

(Photo MaxPPP/EPA)

D’après des ré­sul­tats par­tiels, Shin­zo Abe de­vrait dé­sor­mais dis­po­ser de la ma­jo­ri­té ab­so­lue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.