Ha­mil­ton in­dé­trô­nable

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Le­wis Ha­mil­ton (Mer­cedes) a rem­por­té fa­ci­le­ment le Grand Prix de Grande-Bre­tagne de For­mule 1, hier à Silverstone, de­vant Max Vers­tap­pen (Red Bull) qui a ré­cu­pé­ré sur ta­pis vert la 2e place de Ni­co Ros­berg (Mer­cedes). Au clas­se­ment du cham­pion­nat du monde, Ha­mil­ton re­vient à un point de Ros­berg, tou­jours lea­der mais pé­na­li­sé de dix se­condes, après l’ar­ri­vée, pour des conver­sa­tions ra­dio avec son équipe, quand il a eu des pro­blèmes de boîte de vi­tesses en fin de course. De quoi perdre une 2e place chè­re­ment ac­quise face à un Vers­tap­pen très ef­fi­cace, comme sou­vent de­puis qu’il a été pro­mu ce prin­temps de To­ro Ros­so à Red Bull. « C’était un pro­blème très critique, donc ils m’ont juste dit ce qu’il fal­lait faire », a ex­pli­qué Ros­berg, pas spé­cia­le­ment in­quiet, en confé­rence de presse. Puis il a fi­lé à la di­rec­tion de course pour s’ex­pli­quer. Les com­mis­saires ont ju­gé, deux heures plus tard, que cer­tains conseils don­nés par son in­gé­nieur à Ros­berg étaient au­to­ri­sés par le rè­gle­ment, mais pas d’autres. Car le rè­gle­ment 2016, afin de re­don­ner une cer­taine au­to­no­mie aux pi­lotes, dé­taille ce qui peut être conseillé ou pas, pen­dant la course. Les prin­ci­pales ex­cep­tions à la règle concernent des mo­tifs liés à la sé­cu­ri­té, ce qui n’était pas le cas hier à Silverstone. Les Fer­ra­ri ont dû se conten­ter de la 5e place de Ki­mi Räikkö­nen et de la 9e place de Se­bas­tian Vet­tel, pé­na­li­sé de cinq se­condes pour avoir pous­sé hors de la piste Fe­lipe Mas­sa (Williams).

(Photo EPA/MAXPPP)

Vain­queur à do­mi­cile, hier, Le­wis Ha­mil­ton re­vient à un point de Ni­co Ros­berg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.