« On a ren­du les Fran­çais fiers »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - À PA­RIS, VINCENT MENICHINI

Le vi­sage mar­qué par une dé­faite cruelle, Hu­go Llo­ris a fait front face aux mé­dias. Le ca­pi­taine ni­çois voit dé­jà plus loin.

Hu­go, c’est quoi le sen­ti­ment après un tel scé­na­rio ? Ça se joue sur des dé­tails. On s’at­ten­dait à ce genre de match. On a eu les oc­ca­sions, mais les Por­tu­gais ont fi­ni par nous faire dé­jouer. Il y a beau­coup de dé­cep­tion, c’est dif­fi­cile à ava­ler. Il nous a man­qué de la réus­site, peut-être celle du cham­pion. Quand tu touches le po­teau à la e, c’est for­cé­ment très cruel.

Avez-vous une ex­pli­ca­tion ? Un but nous au­rait li­bé­rés. Dans le der­nier geste, ça n’a pas sou­ri. Le Por­tu­gal est res­té dans la li­gnée de son tour­noi. Ça lui a réus­si, c’est le foot, c’est comme ça.

Le Por­tu­gal fait-il un beau vain­queur ? Ils sont cham­pions. S’ils sont al­lés au bout, c’est qu’ils le mé­ritent. On pour­ra tou­jours dé­battre de la ma­nière dont ils jouent, mais la réa­li­té est là. Ils sont ef­fi­caces. Il faut les fé­li­ci­ter. Ils ne jouent pas un grand foot­ball, mais men­ta­le­ment c’est fort. La sor­tie de Ro­nal­do les a sou­dés da­van­tage. Mal­gré tout, le bi­lan de votre Euro peut-il res­ter po­si­tif ? Quand vous êtes un com­pé­ti­teur, la seule chose qui vous anime, c’est la gagne. Mais oui, le bi­lan est po­si­tif. On a réa­li­sé de très belles choses. Sur le plan hu­main, c’était une belle aven­ture. On a créé des bases. Pour l’ave­nir, c’est im­por­tant car on reste une équipe jeune. Mais la frus­tra­tion est bien pré­sente. Il va fal­loir di­gé­rer tout ça. Il y a beau­coup de tristesse, mais il faut gar­der la tête haute. On a ren­du fiers de mil­liers de Fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.