À la mé­dia­thèque ce n’est pas que du prêt !

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Cogolin - JOËLLE THIENARD-LEDIEU Mé­dia­thèque de Co­go­lin ; 2, rue Pi­san. Ou­vert tous les jours, de 9 h à 18 h.

livres, DVD, CD, ou bandes des­si­nées: « À mes yeux, c’est un scé­na­rio com­bi­né à un art gra­phique, deux arts qui se conjuguent, dans un cô­té in­ter­ac­tif et vi­suel. J’ai pu don­ner le goût de la lit­té­ra­ture grâce à ça. C’est du tra­vail aus­si, d’ou­vrir les jeunes à autre chose ! » Pour lui, ce lieu est de­ve­nu un lieu d’épa­nouis­se­ment per­son­nel, pour le­quel il a op­té dé­fi­ni­ti­ve­ment après des études en sciences du lan­gage qu’il a dû in­ter­rompre pour des rai­sons de san­té, et la dé­cou­verte ré­vé­la­trice et sal­va­trice de la lit­té­ra­ture fan­tas­tique, comme Har­ry Pot­ter, par exemple. « Cer­taines per­sonnes peuvent être sau­vées par la lit­té­ra­ture ». Une phrase qui en dit long sur ses mo­ti­va­tions.

Marie-Thé, qui s’oc­cupe aus­si de cet es­pace cultu­rel, anime quant à elle des ateliers de contes pour les en­fants de quatre à dix ans. Tous les pre­miers mer­cre­dis du mois, elle consacre une demi-heure pour la lec­ture d’une his­toire, et une demi-heure pour la mise en ap­pli­ca­tion de l’ima­gi­naire, par l’illustration sous forme de des­sins, ou d’ob­jets simples que les en­fants peuvent rap­por­ter chez eux le soir. « Ils aiment ça, rap­por­ter un ob­jet chez eux. En ce mo­ment, c’est un peu plus calme, c’est les va­cances», avoue-t-elle avec un brin de nos­tal­gie. Sans doute, mais il est cer­tain que l’ac­cueil qui les at­tend les fe­ra sans au­cun doute re­ve­nir pour trou­ver calme, culture et ima­gi­naire dans de nou­velles re­la­tions aus­si dy­na­miques que cha­leu­reuses.

(Pho­to M. T.-L.)

Pas­sion­nés et mo­ti­vés, Jo­hann et Marie-Thé animent la mé­dia­thèque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.