Macron fait un pas de plus vers 

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

A deux jours de l’al­lo­cu­tion de François Hol­lande le 14 juillet et à neuf mois de la pré­si­den­tielle, Em­ma­nuel Macron a réuni, hier soir à Pa­ris, son mou­ve­ment po­li­tique En Marche !, un pre­mier grand mee­ting du mi­nistre, qui a sus­ci­té l’aga­ce­ment pro­fond de Ma­nuel Valls. Peut-on être mi­nistre et pré­si­der de tels mee­tings? «Ilest temps que tout ce­la s’ar­rête », a lâ­ché ce mardi après-mi­di le Pre­mier mi­nistre. Faire des mee­tings, « j’ai le sen­ti­ment que c’est le cas de pas mal de monde en ce mo­ment », s’est pour sa part dé­fen­du mardi le co­lo­ca­taire de Ber­cy, al­lu­sion iro­nique aux réunions pu­bliques or­ga­ni­sées ré­cem­ment par... Ma­nuel Valls. Cette charge de M. Valls a re­lan­cé les spé­cu­la­tions sur un éven­tuel dé­part de M. Macron du gou­ver­ne­ment : « Question à po­ser au pré­sident, le Pre­mier mi­nistre semble avoir son idée », a ob­ser­vé avec ironie un membre du gou­ver­ne­ment sous cou­vert d’ano­ny­mat.

Pas de dé­cla­ra­tion de can­di­da­ture

Am­biance ten­due éga­le­ment de­vant la salle de La Mu­tua­li­té, où les par­ti­sans de M. Macron ont été ac­cueillis par une cen­taine de ma­ni­fes­tants contre la loi tra­vail avec des jets d’oeufs et des sif­flets. Se­lon son en­tou­rage, pas de dé­cla­ra­tion de can­di­da­ture à at­tendre à la Mu­tua­li­té : il n’y au­ra « pas d’an­nonce per­son­nelle ». La mé­thode et le ca­len­drier res­tent in­chan­gés :le « diag­nos­tic » et une opé­ra­tion de porte à porte jus­qu’à la fin de l’été, les « pro­po­si­tions » en oc­tobre, puis les « ques­tions de per­sonnes », se­lon un proche du co­lo­ca­taire de Ber­cy. Le ras­sem­ble­ment ap­pa­raît aus­si comme une ten­ta­tive de re­lance, alors que la tra­jec­toire as­cen­dante de M. Macron a connu ses pre­miers « couacs » ces der­nières se­maines (af­faire du « cos­tard », jets d’oeufs, dé­mê­lés au­tour de son ISF...) Le po­si­tion­ne­ment « un pied de­dans, un pied de­hors » du mi­nistre a tou­te­fois pu désar­çon­ner ses sou­tiens, dont cer­tains ne pour­sui­vront pas l’aven­ture « En marche ! » s’il s’agit in fine de sou­te­nir le pré­sident sor­tant François Hol­lande. Une ma­noeuvre ré­gu­liè­re­ment dé­men­tie par le mi­nistre de l’Éco­no­mie, alors qu’a en­core sur­gi ces der­niers jours dans la presse l’idée d’un « ti­cket » avec François Hol­lande. Se­lon un sondage Odoxa pour Le Pa­ri­sien pu­blié mardi, 36% des Fran­çais sou­haitent que l’ex-pro­té­gé du pré­sident se pré­sente (30% chez les sym­pa­thi­sants de gauche, 53% de droite) contre 14% pour le pré­sident Hol­lande et 26% pour Ma­nuel Valls.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.