Dé­ra­page bud­gé­taire: le Por­tu­gal juge la sanc­tion in­juste

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/Monde -

La me­nace de sanc­tions contre l’Espagne et le Por­tu­gal, en dé­ra­page bud­gé­taire, s’est concré­ti­sée, hier, avec le dé­clen­che­ment d’une pro­cé­dure in­édite dans l’his­toire de la zone eu­ro, dans une Eu­rope en­core sous le choc du Brexit. Les mi­nistres des Fi­nances de la zone eu­ro, réunis dans le cadre d’un conseil des grands ar­gen­tiers de l’UE à Bruxelles, ont consta­té que ces deux pays « n’ont pas pris les me­sures né­ces­saires » pour cor­ri­ger leurs dé­fi­cits, dé­clen­chant un pro­ces­sus sans pré­cé­dent pou­vant conduire à des pé­na­li­tés fi­nan­cières. La Com­mis­sion eu­ro­péenne, char­gée du res­pect des règles, a dé­sor­mais vingt jours pour pro­po­ser des amendes, dont le mon­tant maxi­mum est de 0,2 % du Pro­duit In­té­rieur Brut. Ces der­nières pour­raient donc s’éle­ver jus­qu’à 2,2 mil­liards d’eu­ros pour l’Espagne et 360 millions d’eu­ros pour le Por­tu­gal, se­lon des cal­culs ba­sés sur les chiffres de PIB de 2015 four­nis par l’Of­fice des sta­tis­tiques eu­ro­péens. L’exé­cu­tif eu­ro­péen est éga­le­ment dans l’obli­ga­tion de pro­po­ser une sus­pen­sion to­tale ou par­tielle des fonds struc­tu­rels des­ti­nés à des pro­jets en 2017. Les fonds concer­nés pour l’an pro­chain s’élèvent pour l’Espagne à 1,3 mil­liard d’eu­ros et pour le Por­tu­gal à 500 millions d’eu­ros, se­lon une source eu­ro­péenne. De leur cô­té, Ma­drid et Lis­bonne ont dix jours à comp­ter de ce mardi pour faire va­loir leurs ar­gu­ments au­près de la Com­mis­sion eu­ro­péenne et l’in­ci­ter à la clé­mence. Le Pre­mier mi­nistre por­tu­gais An­to­nio Cos­ta a fus­ti­gé le pro­ces­sus de sanc­tions, « un contresens », se­lon lui. « Il est in­jus­ti­fié et contre­pro­duc­tif d’ap­pli­quer la moindre sanc­tion au Por­tu­gal », a-t-il lan­cé. L’exé­cu­tif eu­ro­péen est dans une si­tua­tion dé­li­cate: il doit sa­tis­faire d’un cô­té les te­nants de l’or­tho­doxie bud­gé­taire, Allemagne et PaysBas en tête, et de l’autre, ne pas se mettre à dos les pays plai­dant la flexi­bi­li­té, re­pré­sen­tés par l’Eu­rope la­tine, le tout dans un contexte par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile après la dé­ci­sion par ré­fé­ren­dum des Bri­tan­niques de sor­tir de l’UE il y a moins de trois se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.