La re­vanche de « Bling »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Tour De France 2016 -

Mi­chael Mat­thews, sur­nom­mé « Bling » en rai­son de son goût pour tout ce qui brille, a pris sa re­vanche à Re­vel. Sur le Tour, sur son adversaire Pe­ter Sa­gan et sur son an­cienne équipe Ra­bo­bank. « À Mo­na­co, j’ai une Ya­ma­ha et un Porsche Cayenne GTS » , di­sait-il l’an pas­sé. Ajou­tez à ce­la un pier­cing, un bra­ce­let en dia­mants, deux cru­ci­fix de co­balt noir et un ange ta­toué sur l’épaule, et vous com­pren­drez pour­quoi l’Aus­tra­lien, âgé de 25 ans, est sur­nom­mé « Bling ». Éle­vé au mo­to­cross, Mat­thews glisse vers le vé­lo et confirme très tôt en de­ve­nant en 2010, quelques jours après son 20e an­ni­ver­saire, cham­pion du monde des moins de 23 ans, de­vant l’Al­le­mand John De­gen­kolb. L’an­née sui­vante, il fait ses dé­buts en World Tour avec Ra­bo­bank. Mais l’ex­pé­rience au sein de la for­ma­tion néer­lan­daise s’achève mal : il part fin 2012. « Les deux ans à Ra­bo­bank m’ont fait re­cu­ler. J’ai re­pris ma pro­gres­sion chez Ori­ca » ,es­time-t-il avec le re­cul.

Comme Ger­rans

Plus à l’aise dans l’équipe aus­tra­lienne, le na­tif de Far­rer, un fau­bourg de Can­ber­ra, fait pro­gres­si­ve­ment sa place par­mi les grands sprin­teurs. En 2013 d’abord, avec deux étapes dans le Tour d’Espagne, puis en 2014, en s’im­po­sant deux fois dans le Gi­ro. Res­tait donc le plus grand des trois grands Tours. Mais le des­tin s’en mêle. « La pre­mière fois, en 2014, je suis tom­bé avant même de prendre l’avion pour aller au dé­part de Leeds. L’an der­nier, je me suis cas­sé quatre côtes dans la pre­mière étape », a rap­pe­lé Mat­thews après sa vic­toire. Il lui au­ra donc fal­lu trois ans pour de­ve­nir le deuxième Aus­tra­lien à ga­gner dans les trois Tours. Le pre­mier, c’est Simon Ger­rans, son co­équi­pier chez Ori­ca avec qui les re­la­tions, dit-on, ne sont pas idyl­liques. Ce qui ex­pli­que­rait pour­quoi la ru­meur évoque son pos­sible dé­part en fin de sai­son.

(Pho­to EPA/MAXPPP)

Après la Vuel­ta et le Gi­ro, Mi­chael « Bling » Mat­thews brille enfin sur la Grande Boucle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.