L’Ita­lie en deuil après la ca­tas­trophe fer­ro­viaire

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Er­reur hu­maine ou in­ci­dent mé­ca­nique ? L’Ita­lie cher­chait, hier, à ex­pli­quer les rai­sons d’un des plus graves ac­ci­dents fer­ro­viaires de ces der­nières an­nées avec au moins 23 morts of­fi­ciel­le­ment dé­comp­tés, après une col­li­sion entre deux trains dans les Pouilles (sud). « Le nombre de morts est de 23 dont 22 ont été iden­ti­fiés », a dé­cla­ré ce mer­cre­di lors d’une con­fé­rence de presse Vi­tan­ge­lo Dat­to­li, di­rec­teur gé­né­ral de l’hô­pi­tal de Ba­ri, ville des Pouilles si­tuée près du lieu de l’ac­ci­dent. Un homme âgé d’une cin­quan­taine d’an­nées res­tait en­core à iden­ti­fier, mais il est vrai­sem­bla­ble­ment de na­tio­na­li­té ita­lienne, comme les autres vic­times, se­lon ce res­pon­sable. L’ac­ci­dent, d’une violence ex­trême se­lon les se­cou­ristes, a éga­le­ment fait 52 bles­sés, dont 24 sont tou­jours hos­pi­ta­li­sés, se­lon Gio­van­ni Gor­go­ni, res­pon­sable de la san­té pour la ré­gion des Pouilles. Dès mar­di, plu­sieurs res­pon­sables, de la po­lice et de la so­cié­té des che­mins de fer ex­ploi­tant ce tron­çon qui re­lie Ba­ri à Bar­let­ta, une cin­quan­taine de km plus au nord sur la côte Adria­tique, avaient énon­cé une évi­dence : «Un des deux trains ne de­vait pas se trou­ver sur cette voie unique au mo­ment de l’ac­ci­dent» a sou­li­gné En­ri­co Cur­zio, un res­pon­sable des pom­piers de Ba­ri. «Nous ne nous ar­rê­te­rons pas tant que toute la lu­mière ne se­ra pas faite », a pro­mis mar­di le chef du gou­ver­ne­ment Mat­teo Ren­zi. Les pom­piers ont tra­vaillé toute la nuit avec les autres se­cou­ristes pour dé­ga­ger les amas de tôle en­che­vê­trée. « Il y a beau­coup de jeunes par­mi les vic­times, nous es­sayons de nous mettre dans la peau de ces per­sonnes qui cherchent à com­prendre si leurs proches sont par­mi les vic­times. Ce n’est pas fa­cile pour nous non plus », a dé­cla­ré à la presse Ma­ria Sto­rel­li, une des psy­cho­logues mo­bi­li­sés pour sou­te­nir les fa­milles.

(Pho­to AFP)

Les ser­vices de se­cours ont tra­vaillé toute la nuit pour dé­ga­ger les corps des vic­times.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.