Le High, poste mé­di­cal avan­cé de l’hor­reur

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Attentat à Nice - NAN­CY CATTAN (1) Le pré­cé­dent Plan blanc avait été dé­clen­ché lors de l’ef­fon­dre­ment du toit du ca­si­no de Fer­ner.

«Ici nous ac­cueillons ceux qui sont en­core vi­vants… Ils res­tent une soixan­taine de corps sur les trot­toirs. Dé­so­lée, nous de­vons don­ner la prio­ri­té à ceux qui peuvent en­core es­pé­rer s’en sor­tir!» La po­li­cière qui s’adresse aux fa­milles af­fo­lées, à la re­cherche de leurs proches ou d’une main ten­due quand il est dé­jà trop tard, n’a évi­dem­ment pas de temps à perdre. La scène se passe à quelques pas du bou­le­vard Gam­bet­ta. Bou­le­vard de la mort. Au bout, sur le trot­toir sud de la Pro­me­nade des An­glais, les corps, une di­zaine, re­cou­verts pu­di­que­ment d’un voile de for­tune, gisent par terre. À cô­té, le High Club, d’or­di­naire si fes­tif dans la nuit azu­réenne, est trans­for­mé en poste mé­di­cal avan­cé. Par di­zaines, les sa­peurs-pom­piers vont et viennent dans une no­ria fu­neste. Les ambulances dé­posent les vic­times qui ne sont en­core «que» bles­sées. «Se­lon la gra­vi­té et les âges, les per­sonnes sont en­suite orien­tées vers les hô­pi­taux de Nice et du dé­par­te­ment » ex­plique un po­li­cier en fac­tion. Un hé­li­co­ptère peut même faire des ro­ta­tions grâce à l’aire de dé­col­lage et at­ter­ris­sage amé­na­gée dans l’ur­gence. La nuit se­ra longue sur la piste de danse en­san­glan­tée…

s’est pro­duit. Des vic­times se sont éga­le­ment bles­sées en se je­tant en contre­bas de la ram­barde. » D’autres mé­de­cins évoquent des bles­sures par balle. À 2 heures du ma­tin, la cli­nique Saint George com­mence à ac­cueillir des bles­sés. Mais, il est pro­bable que dans les heures qui vont suivre, d’autres hô­pi­taux vont

com­men­cer à ac­cueillir des vic­times. « Au-de­là d’une cen­taine, et c’est pro­ba­ble­ment dé­jà le cas, c’est même tous les éta­blis­se­ments de la ré­gion qui se­ront sol­li­ci­tés ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.