Le «Show Trump» at­ten­du à la conven­tion ré­pu­bli­caine

La conven­tion du par­ti ré­pu­bli­cain s’ouvre de­main à Cle­ve­land. Do­nald Trump pro­met de se don­ner en spec­tacle, à quelques mois de l’élec­tion pré­si­den­tielle

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/monde -

Cle­ve­land est fin prêt à ac­cueillir le « Show Trump ». La conven­tion du par­ti ré­pu­bli­cain, qui doit in­tro­ni­ser Do­nald Trump can­di­dat à la Mai­son blanche, s’ouvre de­main. L’oc­ca­sion pour le can­di­dat Do­nald Trump de faire part de ses rêves et am­bi­tions. L’homme d’af­faires de 70 ans a pro­mis une conven­tion « show-biz » dans la salle om­ni­sports où les bas­ket­teurs des Ca­va­liers de Cle­ve­land, ac­tuels cham­pions de la NBA, jouent leurs matchs.

De nom­breux ab­sents dont la fa­mille Bush

Si cette conven­tion vise à in­tro­ni­ser of­fi­ciel­le­ment Do­nald Trump, elle se­ra aus­si l’oc­ca­sion de pré­sen­ter son co­lis­tier. Ven­dre­di, le ma­gnat de l’im­mo­bi­lier a le­vé le voile sur le can­di­dat qu’il pré­sen­te­ra pour être vice-pré­sident des États-Unis et ain­si fi­gu­rer avec lui sur le « ti­cket » de l’élec­tion pré­si­den­tielle de no­vembre. L’heu­reux élu est Mike Pence, gou­ver­neur de l’In­dia­na. L’heure se­ra à la fête pour Trump, qui de­vra faire bonne fi­gure mal­gré la longue liste d’ab­sents à cet évé­ne­ment. Les deux an­ciens pré­si­dents ré­pu­bli­cains, George H. W. Bush et George W. Bush, ont tour­né le dos à l’homme d’af­faires, tout comme les deux der­niers can­di­dats ré­pu­bli­cains ayant échoué à conqué­rir la Mai­son Blanche, John McCain et Mitt Rom­ney. Force est de consta­ter que bon nombre de ré­pu­bli­cains re­doutent la dé­faite de leur can­di­dat. Quant à ceux qui visent une ré­élec­tion au Con­grès, ils craignent que s’af­fi­cher à ses cô­tés soit sy­no­nyme de dé­route élec­to­rale.

La conven­tion dé­mo­crate le  juillet

Pour ten­ter de ren­ver­ser la va­peur, Mike Pence a in­vo­qué la fi­gure vé­né­rée de Ro­nald Rea­gan. «Comme ce pré­sident que nous ad­mi­rons tant, Ro­nald Rea­gan, Do­nald Trump com­prend les an­goisses et les as­pi­ra­tions du peuple amé­ri­cain comme per­sonne ne l’a fait de­puis Rea­gan» , at-il dé­cla­ré à la té­lé­vi­sion Fox News Chan­nel. De son cô­té, la dé­mo­crate Hilla­ry Clin­ton s’ex­pri­me­ra lun­di de­vant la NAACP, plus grande or­ga­ni­sa­tion de dé­fense des Noirs amé­ri­cains, qui or­ga­nise sa conven­tion an­nuelle à Cin­cin­na­ti, dans l’Est des ÉtatsU­nis. Une fois le ri­deau ti­ré sur le Trump show, elle ten­te­ra de re­prendre la main avec l’an­nonce at­ten­due de son co­lis­tier, puis, dès le lun­di 25 juillet, la conven­tion dé­mo­crate à Phi­la­del­phie (est).

(Pho­to AFP)

A l’oc­ca­sion de son in­tro­ni­sa­tion of­fi­cielle comme can­di­dat à la pré­si­den­tielle, Do­nald Trump pro­met une conven­tion «show-biz» pour évo­quer ses am­bi­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.