« Re­don­ner du sou­rire au pays »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - FAB.P.

Moins de 24 heures après le ter­rible at­ten­tat de Nice qui a fait 84 morts lors du feu d’ar­ti­fice du 14-juillet, l’équipe de France U19 rem­por­tait en Al­le­magne son deuxième match de l’Eu­ro contre la Croa­tie (2-0) et s’of­frait le droit de dis­pu­ter au­jourd’hui une fi­nale de poule contre les Pays-Bas (12 h sur L’Equipe 21). « Mais avec ce qu’il s’est pas­sé, le foot, c’est très se­con­daire », avoue l’at­ta­quant mo­né­gasque Ky­lian Mbap­pé. «Ma tante était sur la Prom’ ce soir­là et un des sur­veillants de l’in­ter­nat de l’ASM a per­du son fils. Je le connais­sais bien. On était sous le choc. » Bu­teur contre la Croa­tie, Mbap­pé a donc joué le coeur lourd. « Je n’ai eu de cesse de pen­ser aux fa­milles de vic­times. Il fal­lait leur té­moi­gner notre sou­tien, être so­li­daire et re­don­ner un peu de sou­rire au pays ». Même constat pour le dé­fen­seur de l’OGC Nice Oli­vier Bos­ca­gli pour qui il est « qua­si im­pos­sible de ne pas y pen­ser ». Les deux in­ter­na­tio­naux azu­réens ont l’oc­ca­sion au­jourd’hui en cas de vic­toire sur les Pays-Bas (les deux pays sont à éga­li­té mais les Bleus pos­sèdent une moins bonne at­taque), de se qua­li­fier pour les de­mi-fi­nales de l’Eu­ro U19 et le Mon­dial U20 2017. « C’est dé­jà une fi­nale », confirme le jeune Ai­glon. « Nous sa­vons que nous n’avons pas le droit à l’er­reur ». Les Pays-Bas dans tout ça ? « Di­sons qu’il s’agit d’abord de nous pré­oc­cu­per de nous » , af­firme Bos­ca­gli. « Si on ar­rive à faire ce que l’on sait faire, qu’on est tous concen­tré et à 100%, il n’y au­ra pas de sou­ci. Et puis, perdre contre plus fort, ce n’est ja­mais un pro­blème. Donc nous de­vons d’abord faire ce qu’on at­tend de nous ».

La France de Mbap­pé doit battre les Pays-Bas pour voir les de­mies.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.