Fal­lait-il an­nu­ler le feu d’ar­ti­fice ?

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Attentat à Nice -

Si Ch­ris­tian Es­tro­si a été po­ten­tiel­le­ment ci­blé par une par­tie du pu­blic hier, c’est pour avoir main­te­nu le feu d’ar­ti­fice. Ce à quoi son di­rec­teur de ca­bi­net, An­tho­ny Bor­ré,

ré­pond : « S’il a été main­te­nu, c’est parce que nous n’avons ja­mais été te­nus au cou­rant d’une éven­tuelle me­nace. Ni du nombre d’ef­fec­tifs dont la po­lice na­tio­nale dis­po­sait pour l’événement. Le seul chiffre que nous sa­vions, c’était ce­lui des agents de po­lice mu­ni­ci­pale qu’il fal­lait mettre à dis­po­si­tion. Ja­mais, les ser­vices de l’État n’ont com­mu­ni­qué à Phi­lippe Pra­dal ou Ch­ris­tian Es­tro­si sur leur dis­po­si­tif de sé­cu­ri­té. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.