Ma­thias, Odile, Jo­ce­lyne : une tra­gique triple dis­pa­ri­tion

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Attentat à Nice -

Ma­thias Billiez et sa com­pagne Odile Ca­léo, en­sei­gnants ins­tal­lés à Nice, ne sont pas re­ve­nus de cette tra­gique soi­rée du 14-Juillet. Odile était ac­com­pa­gnée de sa ma­man, Jo­ce­lyne Ca­léo, qui a éga­le­ment per­du la vie. Cette triple dis­pa­ri­tion laisse leurs proches dans une tris­tesse in­fi­nie. Ils fai­saient par­tie d’un groupe de huit per­sonnes par­mi les­quelles une cou­sine et deux nièces dont une a été bles­sée et hos­pi­ta­li­sée. Ma­thias Billiez était pro­fes­seur de ma­thé­ma­tiques à Don Bos­co col­lège/ly­cée gé­né­ral et tech­no­lo­gique et de mathss­ciences au ly­cée pro­fes­sion­nel du même éta­blis­se­ment. « Tous, élèves, pa­rents et membres de la com­mu­nau­té édu­ca­tive sommes pro­fon­dé­ment tou­chés par la dis­pa­ri­tion d’un en­sei­gnant très in­ves­ti et très ap­pré­cié », a in­di­qué la fon­da­tion Don Bos­co sur son site In­ter­net. Une énorme mo­bi­li­sa­tion sur les ré­seaux so­ciaux avait ac­com­pa­gné leur dis­pa­ri­tion, des mil­liers d’in­ter­nautes par­ta­geant leur avis de re­cherches. Jean-Pierre Billiez, le pa­pa de Ma­thias, avait confié son im­mense in­quié­tude d’être sans nou­velles d’eux. Nice-Ma­tin adresse ses plus sin­cères condo­léances à leurs proches, et tient à leur pré­sen­ter ses ex­cuses pour une très re­gret­table er­reur qui s’est glis­sée dans l’ar­ticle qui leur a été hier consa­cré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.