« Une em­bus­cade ten­due aux policiers » en Loui­siane

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

L’an­cien sol­dat amé­ri­cain et mi­li­tant noir qui a abat­tu trois policiers, di­manche à Ba­ton Rouge, en Loui­siane, cher­chait à tuer des policiers, comme le ti­reur de Dal­las qui vi­sait les forces de l’ordre pour ven­ger leurs abus contre les Noirs. « Il a ten­du une em­bus­cade aux policiers», a dé­cla­ré sur CNN le chef de la po­lice de l’État de Loui­siane, Mi­chael D. Ed­mon­son. «Qu’il les ait at­ti­rés sur place ou qu’il ait pré­mé­di­té son acte, en cher­chant spé­ci­fi­que­ment des policiers, […] sa proie c’était ces policiers ou n’im­porte quel po­li­cier dans la zone», a-t-il ajou­té. Ga­vin Eu­gene Long a ou­vert le feu lorsque des policiers aler­tés de la pré­sence d’un homme ar­mé dans la ville sont ar­ri­vés sur place. Dans un geste en­core in­ex­pli­qué, il a abat­tu trois policiers -- dont un Noir -- et en a bles­sé trois autres, avant d’être tué, le jour de ses 29 ans. Mi­li­tant noir et ob­ser­va­teur des ten­sions ra­ciales aux États-Unis, son pro­fil fait pen­ser à ce­lui de Mi­cah John­son, l’an­cien mi­li­taire Noir qui, le 7 juillet, avait abat­tu à Dal­las cinq agents en pleine ma­ni­fes­ta­tion dé­non­çant les vio­lences po­li­cières contre la com­mu­nau­té noire. Se­lon son compte Twit­ter @Con­vosWi­thCos­mo, Long s’était ren­du à Dal­las dans la fou­lée. Comme le tueur de Dal­las, Ga­vin Eu­gene Long sem­blait avoir re­dou­blé d’in­té­rêt pour les causes noires aux États-Unis ces der­nières an­nées et sui­vait at­ten­ti­ve­ment le re­gain de ten­sion entre la mi­no­ri­té noire et les forces de l’ordre dans le pays. Ces ten­sions sont aus­si à vif à Ba­ton Rouge, où la po­lice a ré­pri­mé sans mé­na­ge­ment les ma­ni­fes­ta­tions qui ont eu lieu ces der­nières se­maines, après qu’un ven­deur am­bu­lant, noir lui aus­si, a été abat­tu par un po­li­cier, alors qu’il ré­sis­tait.

L’an der­nier, il a chan­gé lé­ga­le­ment de nom pour de­ve­nir «Cos­mo Au­sar Ste­pen­ra», re­ven­di­quant son ap­par­te­nance à la Na­tion Wa­shi­taw, un groupe noir amé­ri­cain af­fir­mant être une na­tion sou­ve­raine au même titre que les Amé­rin­diens. Ses tweets les plus ré­cents s’en prennent vio­lem­ment aux Blancs. « La vio­lence n’est pas LA ré­ponse (c’est une ré­ponse), mais à quel mo­ment te lèves-tu pour que les tiens ne de­viennent pas les Amé­rin­diens… EXTERMINES?», écrit-il sur Twit­ter le 13 juillet. Au len­de­main de la tue­rie à Dal­las, il s’était ré­joui, sur le ré­seau so­cial: «Le ti­reur n’est PAS BLANC, il est l’un des nôtres!» Sur You­Tube, sous le pseu­do « I Am Cos­mo », il a pu­blié éga­le­ment des vi­déos dans les­quelles il parle des bru­ta­li­tés po­li­cières vi­sant les Noirs.

(Pho­to­mon­tage AFP)

Mat­thew Ge­rald, Mon­trell Jack­son et Brad Ga­ra­fa­lo : trois nou­veaux policiers exé­cu­tés par un ex­tré­miste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.