Pe­ter ça gagne... en­core

En rem­por­tant hier sa troi­sième étape, le Slo­vaque Pe­ter Sa­gan a mon­tré une fois de plus qu’il avait le coup de pé­dale qu’il fal­lait pour briller sur cette édi­tion 2016. En vert et contre tous

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Le cham­pion du monde, le Slo­vaque Pe­ter Sa­gan, s’est ad­ju­gé in ex­tre­mis la 16e étape du Tour de France, hier à Berne, son troi­sième suc­cès de­puis le dé­part. Sa­gan, qui a lan­cé son vé­lo sur la ligne dans un geste de sprin­teur, a re­mon­té le Nor­vé­gien Alexan­der Kris­toff, qui croyait bien avoir ga­gné. L’exa­men ra­pide de la pho­to-fi­nish a per­mis de dé­cer­ner la vic­toire au por­teur du maillot vert, vain­queur pour la sep­tième fois sur le Tour. Le cou­reur de Tin­koff a d’ores et dé­jà éga­lé son meilleur score, trois suc­cès, réa­li­sé lors de sa pre­mière par­ti­ci­pa­tion en 2012. Dans cette étape de tran­si­tion, à la veille de la se­conde jour­née de re­pos, deux cou­reurs d’une même équipe (Etixx), l’Al­le­mand To­ny Mar­tin et le Fran­çais Ju­lian Ala­phi­lippe, ont me­né une longue échap­pée de plus de 170 ki­lo­mètres. Bien que voué à un pro­bable échec, le coup de force s’est pro­lon­gé jus­qu’à l’ap­proche des 20 der­niers ki­lo­mètres. Sans at­tendre un qua­tuor lan­cé en contre-at­taque (Edet, Roo­sen, Crad­dock, Breen), sans s’oc­troyer de ré­pit, le duo a tra­ver­sé la cam­pagne du Ju­ra à vive al­lure (49,5 km dans la pre­mière heure) pour s’ac­cor­der une avance maxi­male de près de 6 mi­nutes. L’écart a dé­cru à l’ap­proche de la fron­tière fran­co-suisse (km 106) mal­gré les ef­forts de To­ny Mar­tin, trans­for­mé en lo­co­mo­tive.

La folle échap­pée d’Ala­phi­lippe

« J’ai souf­fert dans sa roue » , a dé­cla­ré Ala­phi­lippe, le plus sou­vent dans le sillage du triple cham­pion du monde du contre-la-montre lan­cé dans une folle aven­ture, aus­si belle que ris­quée. Car les équipes in­té­res­sées par le suc­cès d’étape (Ka­tu­sha, Di­rect Ener­gie et sur­tout Tin­koff), mé­fiantes à l’égard des ca­pa­ci­tés de rou­leur de Mar­tin, ont lan­cé la pour­suite sans at­tendre les cent der­niers ki­lo­mètres. Le duo a ra­len­ti seule­ment quand le pe­lo­ton s’est rap­pro­ché à moins d’une mi­nute et de­mie, à une tren­taine de ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée. Ala­phi­lippe, épui­sé après avoir dé­jà beau­coup don­né la veille, s’est re­le­vé sur un faux-plat sous la ban­de­role des 25 der­niers ki­lo­mètres. Quelques mi­nutes plus tard, Mar­tin a été re­joint à son tour (173 km d’échap­pée). Dans la tra­ver­sée de Berne, que le Por­tu­gais Rui Cos­ta a abor­dé en éclai­reur avec le gros du pe­lo­ton aux trousses (12 sec aux 7 km), au­cun cou­reur n’a pu se dé­ga­ger. Le pe­lo­ton s’est frac­tion­né sans que le por­teur du maillot jaune, le Bri­tan­nique Ch­ris Froome, soit pié­gé dans la cas­sure. Au sprint, l’Al­le­mand John De­gen­kolb, qui avait bé­né­fi­cié du tra­vail de son co­équi­pier fran­çais War­ren Bar­guil dans la der­nière côte, avant la flamme rouge du der­nier ki­lo­mètre, n’a pu faire mieux que 4e, der­rière le Nor­vé­gien Sondre Hol­st En­ger. A do­mi­cile, puis­qu’il ha­bite à 4 ki­lo­mètres du stade de Suisse, site de l’ar­ri­vée, le Suisse Fa­bian Can­cel­la­ra a ob­te­nu un ac­ces­sit (6e). « Il m’a man­qué un peu de force sur

la fin », a re­con­nu «Spar­ta­cus», qui dis­pute son der­nier Tour. Froome, 13e de l’étape, a pas­sé une jour­née tran­quille. Il ne reste plus que cinq jour­nées de course pour le vain­queur sor­tant, grand fa­vo­ri pour une troi­sième vic­toire à Pa­ris.

(Pho­to AFP)

En cinq par­ti­ci­pa­tions au Tour de France, Pe­ter Sa­gan a dé­cro­ché  étapes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.