Tur­quie: la purge touche l’en­sei­gne­ment et les mé­dias

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France / Monde -

Le ré­gime Er­do­gan a éten­du, hier, ses purges aux sec­teurs de l’en­sei­gne­ment et des mé­dias, dans les­quels il soup­çonne les par­ti­sans du pré­di­ca­teur Fe­thul­lah Gü­len, ac­cu­sés d’être der­rière le putsch avor­té de ven­dre­di en Tur­quie, d’exer­cer une forte in­fluence. Le Conseil de l’en­sei­gne­ment su­pé­rieur (YÖK) a ain­si de­man­dé la dé­mis­sion des 1577 doyens d’uni­ver­si­tés pu­bliques et rat­ta­chées à des fon­da­tions pri­vées après l’échec du coup de force contre le pré­sident Re­cep Tayyip Er­do­gan, a rap­por­té ce mar­di l’agence de presse pro­gou­ver­ne­men­tale Ana­do­lu. Pa­ral­lè­le­ment, l’au­to­ri­té au­dio­vi­suelle a an­non­cé que les ra­dios et té­lé­vi­sions ju­gées proches de l’imam Gü­len se ver­raient re­ti­rer leur li­cence. Se­lon un comp­tage, au moins 25000 fonc­tion­naires, dont des po­li­ciers et des en­sei­gnants, ont été sus­pen­dus ou dé­mis de leurs fonc­tions dans tout le pays dans le cadre de la chasse aux «gü­le­nistes». Les fonc­tion­naires mis à pied ont été in­ter­dits de quit­ter le ter­ri­toire. Par ailleurs, 9 322 mi­li­taires, ma­gis­trats, po­li­ciers font l’ob­jet d’une pro­cé­dure ju­di­ciaire, a dé­cla­ré le vice-Pre­mier mi­nistre Nu­man Kur­tul­mus, sans autres pré­ci­sions. « Nous al­lons les dé­ra­ci­ner d’une ma­nière telle que (…) plus au­cun traître, plus au­cune or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste clan­des­tine, plus au­cun groupe ter­ro­riste sé­pa­ra­tiste n’au­ra l’au­dace de tra­hir la Tur­quie», a dé­cla­ré le Pre­mier mi­nistre Bi­na­li Yil­di­rim, évo­quant les par­ti­sans de Fe­thul­lah Gü­len. Dans un exer­cice dé­li­cat d’équi­libre, il a re­je­té «tout es­prit de ven­geance» qui se­rait «ab­so­lu­ment in­ac­cep­table dans l’État de droit », alors que la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale s’in­quiète d’un dé­chaî­ne­ment ré­pres­sif en Tur­quie. Le FMI a ap­pe­lé à «pré­ser­ver » les ins­ti­tu­tions dé­mo­cra­tiques, «pi­liers» des pro­grès éco­no­miques du pays, après la ten­ta­tive de coup d’État mi­li­taire qui a pro­vo­qué une « cer­taine vo­la­ti­li­té» fi­nan­cière.

(Pho­to MaxPPP)

Le pré­sident Er­do­gan s’as­sure de « pur­ger » toutes les strates de l’État pour que « plus au­cun groupe ter­ro­riste n’ait l’au­dace de tra­hir la Tur­quie.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.