Une Maxi­moise crée sa ligne de maillots

Amou­reuse de styles ori­gi­naux, fan de vin­tage, Cyn­thia Cre­di­dio s’est lan­cée dans la concep­tion de sa propre ligne de maillots de bain. Une af­faire qui connaît un jo­li dé­mar­rage. Ren­contre

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - CHRISTIANE GEORGES cgeorges@ni­ce­ma­tin.fr 1.www.de­mi­nue.com.Aus­si sur fa­ce­book.

Du haut de ses trente ans, cette jo­lie bru­nette n’est ja­mais à court d’idées ou d’ex­pé­riences. Après un pas­sage par le ci­né­ma et le jour­na­lisme au­dio­vi­suel, « no­tam­ment à Pa­ris où je me suis fait ex­ploi­ter! » Cyn­thia Cre­di­dio est re­ve­nue à ses pre­mières amours : Sainte-Maxime et les vê­te­ments.

Du vin­tage aux vê­te­ments de plage

« Il y a en­vi­ron sept ans, j’ai mis en vente des vê­te­ments vin­tage (ac­ces­soire an­cien, re­mis au goût du jour, NDLR). D’abord dans une bou­tique où je n’ai te­nu qu’un an à cause d’un loyer exor­bi­tant, puis sur In­ter­net ».

Bap­ti­sé « Ta­pouillon vin­tage », le suc­cès est au ren­dez-vous. « L’en­nui c’est que, s’agis­sant de pièces an­ciennes, mes pro­duits étaient tous uniques. Dif­fi­cile à dif­fu­ser dans ces condi­tions ». Loin de la dé­cou­ra­ger, cette ex­pé­rience booste sa bosse créa­trice. Pour­quoi ne pas pro­po­ser sa propre gamme d’ar­ticles ? La jeune femme part sur l’idée des maillots de bain : « J’avais en­vie de pro­po­ser des mo­dèles simples, de qua­li­té et à un prix abor­dable ».

Leur forme ? « M’ap­puyant sur ma propre phy­sio­no­mie, j’ai réa­li­sé un mo­dèle un peu dif­fé­rent. Un slip tan­ga (forme tri­an­gu­laire met­tant en va­leur les fesses, NDLR) ». Deux lar­geurs de slip sont dis­po­nibles. Et, pour le haut, Cyn­thia a op­té pour un tri­angle amé­lio­ré avec la­nières. La col­lec­tion se com­plète d’un top bras­sière à em­man­chures amé­ri­caines, d’un top à manches longues et, bien sûr, d’un maillot une pièce.

Ré­ver­sibles et sans cou­ture

L’ori­gi­na­li­té de ses mo­dèles ré­side dans deux in­gé­nieuses trou­vailles : les pièces de ses maillots de bain sont réa­li­sées avec un mi­ni­mum,

voire pas de cou­tures et ils sont ré­ver­sibles. Soit deux maillots en un !

« Le fait que les slips n’aient pas d’élas­tique per­met de ne pas mar­quer les fesses. De les mettre en va­leur, sans les apla­tir. L’ef­fet est très jo­li ». Les mul­tiples sé­jours à Ha­waï ont confir­mé les choix de la dy­na­mique Cyn­thia : « Là-bas, les maillots qui ont la même forme que les miens fonc­tionnent très bien. À moi de me mon­trer convain­cante ici! ». Aujourd’hui, Cyn­thia pré­sente sa col­lec­tion ré­pon­dant au doux nom de « de­mi­nue » sur un site in­ter­net (1). Mis en ligne tout ré­cem­ment - en juin - les mo­dèles de cette tren­te­naire cu­lot­tée ont fait mouche : « J’ai dé­jà ven­du la moi­tié de ma fa­bri­ca­tion! ». Il suf­fi­sait juste d’y croire.

(Pho­tos D.R. et C.G.)

Cyn­thia et ses amies jouent les man­ne­quins pour pré­sen­ter ses mo­dèles co­lo­rés et pé­tillants.

C’est son amour de la mer et ses ta­lents de créa­trice qui ont in­ci­té Cyn­thia à se lan­cer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.