Fight Night le  août : la fièvre monte à la ci­ta­delle

La prestigieuse soi­rée de ga­la au clair de lune est de­ve­nue, au fil du temps, LA marque d’un suc­cès spor­tif et people re­ten­tis­sant. Un évé­ne­ment au­jourd’hui in­con­tour­nable

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-Tropez - D. Z. dzai­toun@ni­ce­ma­tin.fr

La Ci­ta­delle de Saint-Tropez va briller de mille feux jeu­di 4 août. À l’oc­ca­sion de la qua­triè­meé­di­tion­de­laFightNight,la­vé­né­rable for­te­resse va s’ou­vrir aux com­bat­tants mais éga­le­ment à tout ce que la ci­té compte de peoples et de pas­sion­nés. Le tout, sous les ca­mé­ras­de­la­chaî­ne­spor­tive L’Équipe

21. «C’est d’ailleurs grâce la dif­fu­sion, en di­rect, de la Fight Night que la chaîne a bat­tu son re­cord d’au­dience l’an­née der­nière, tous sports confon­dus! se ré­gale à pré­ci­ser Oli­vier Mul­ler, grand or­don­na­teur de la ma­ni­fes­ta­tion de­ve­nue l’in­con­tour­nable ren­dez-vous de la sai­son à Saint-Tropez. Il faut dire qu’avec les angles de Saint-Tropez, de sa ci­ta­delle et de l’im­mense cham­pion Jé­rôme Le Ban­ner, qui met­tait un terme à sa car­rière, il y avait tout pour sé­duire les té­lé­spec­ta­teurs! »

« Saint-Tropez mé­rite le meilleur »

Les­re­cord­sé­tant­faits­pou­rê­tre­bat­tus, l’édi­tion 2016 pour­rait dé­pas­ser ceux de sa de­van­cière en termes d’au­di­mat. Et l’or­ga­ni­sa­teur a du­res­tea­jou­té­quel­que­sin­gré­dients dans la re­cette dé­jà ma­gique. «Ily au­ra en­core plus de show, en­core d’avan­tage d’écrans sur le site, tou­jours plus d’ani­ma­tion. On consi­dère que Saint-Tropez mé­rite le meilleur, alors on lui amène le meilleur. Que ce soi­tau­ni­veau­du­spor­tif­com­meau­ni­veau de la res­tau­ra­tion ou du fes­tif, la ci­ta­delle, ça se mé­rite».

Oli­vier Mul­ler se sou­vient d’ailleurs de la ré­ac­tion du maire lors­qu’il lui avait pré­sen­té son pro­jet avant la

créa­tion: «Jean-Pierre Tu­ve­ri m’avait ré­pon­du: “La ci­ta­delle ne se prête pas à se genre d’évé­ne­ment mais je vous la donne! Alors fai­tes­moi quelque chose d’exem­plaire!” Et, de­puis, il n’a ja­mais été dé­çu.»

Avec Stal­lone ?

Quelles se­ront les prin­ci­pales nou­veau­tés, cette an­née? «Il y au­ra huit com­bats au lieu de neuf, ex­plique le

pro­mo­teur. Mais il y au­ra sur­tout un tour­noi kick boxing poids-lourds, avec des gars qui pèsent entre 115 et 150 kg. La for­mule du tour­noi per­met­tra au pu­blic de voir deux fois

cha­cun des quatre com­bat­tants.» La pe­sée elle-même de ces quatre bé­bés, qui au­ra lieu dans un en­droit my­thique de la ci­té, comme d’ha­bi­tude, vau­dra cer­tai­ne­ment le coup! « Tout comme l’hom­mage qui se­ra ren­du aux Jeux olym­piques de Rio qui dé­bu­te­ront quelques heures après la Fight Night, as­sure Oli­vier Mul­ler. Il y au­ra de l’or, de l’ar­gent et du bronze dans les cou­leurs af­fi­chées à l’oc­ca­sion du spec­tacle... « Et il y au­ra ce com­bat entre un noir amé­ri­cain et un blanc russe, une forme de clin d’oeil à Ro­cky.» Stal­lone se­ra d’ailleurs peut-être là le 4 août...

(Pho­to doc. J.-M. R.)

Jé­rôme Le Ban­ner, Oli­vier Mul­ler et Syl­ves­ter Stal­lone en . Avec un peu de chance, on pour­rait re­voir la même image le  aôut pro­chain à la ci­ta­delle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.