Fi­nan­ce­ment des cam­pagnes  : bien­tôt un pro­cès pour le FN?

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

La me­nace d’un pro­cès se pré­cise pour le Front na­tio­nal. Hier, le par­quet de Pa­ris a re­quis son ren­voi en cor­rec­tion­nelle, ain­si que pour deux de ses di­ri­geants, pour des soup­çons d’en­ri­chis­se­ment frau­du­leux aux frais de l’État lors des cam­pagnes lé­gis­la­tives et pré­si­den­tielle de .

« Le FN n’a pas dé­tour­né un cen­time d’eu­ro »

Si les juges d’ins­truc­tion suivent les ré­qui­si­tions du mi­nis­tère pu­blic, l’af­faire des « kits de cam­pagne » mè­ne­ra sur le banc des pré­ve­nus sept per­sonnes, dont le tré­so­rier du par­ti d’ex­trême droite, Wal­le­rand de Saint Just, pour re­cel d’abus de biens so­ciaux, et l’un de ses vice-pré­si­dents, Jean-Fran­çois Jalkh, no­tam­ment pour es­cro­que­ries. Dans ses ré­qui­si­tions, si­gnées le  juillet, le par­quet

de­mande aus­si que le FN soit ju­gé pour com­pli­ci­té d’es­cro­que­rie et re­cel d’abus de biens so­ciaux, a-t-on ap­pris, hier, se­lon des sources ju­di­ciaire et proche du dos­sier. Les soup­çons portent sur l’exis­tence d’un sys­tème pour cap­ter de l’ar­gent pu­blic, en pro­fi­tant des rem­bour­se­ments de l’État sur les frais de cam­pagne. « Le FN n’a pas dé­tour­né

un cen­time d’eu­ro », a ré­tor­qué, hier, son tré­so­rier. Au centre de l’en­quête, les fa­meux kits de cam­pagne (tracts, af­fiches, cartes pos­tales), au ta­rif de   eu­ros, four­nis à quelque  can­di­dats aux lé­gis­la­tives de  par Ri­wal, une so­cié­té di­ri­gée par un très proche de Ma­rine Le Pen, Fré­dé­ric Cha­tillon. Pour les ache­ter, les can­di­dats de­vaient en outre contrac­ter un prêt avec in­té­rêts au­près de Jeanne, mi­cro­par­ti de la pa­tronne du FN.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.