Ber­na­dette et Vir­gi­nie ra­vies

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Dossier Du Dimanche - Ser­re­mo­ri­zot.tum­blr.com

Ins­tal­lées à Cal­lian, Ber­na­dette Serre et sa fille Vir­gi­nie ont par­ti­ci­pé à cette aven­ture par ha­sard. « Fin mars, on a re­çu la vi­site d’un dé­co­ra­teur qui avait en­ten­du par­ler de notre sa­voir-faire, ex­pliquent ces di­plô­mées des arts dé­co­ra­tifs. Il nous a de­man­dé si on pou­vait faire les pa­tines et pein­tures de deux lits pour le châ­teau de la Colle Noire. De fil en ai­guille, on a pris en charge d’autres ob­jets et on est al­lé tra­vailler sur place sur du mo­bi­lier an­cien et quelques pièces neuves.» Es­sen­tiel­le­ment des fau­teuils, des consoles, des che­vets, des ap­pliques… Et le poêle en faïence de la tour Ca­the­rine, le pré­nom de la soeur de Christian Dior. Mère et fille sont ra­vies de l’ex­pé­rience. «On a eu la chance d’ar­ri­ver au mo­ment où le dé­cor com­men­çait à être plan­té. C’est un plai­sir de tra­vailler sur de belles choses. On n’a pas mé­na­gé notre peine, ve­nant tôt, fi­nis­sant tard, on a don­né le meilleur de nous-mêmes pour te­nir les dé­lais et pour sa­tis­faire le client. » Ha­bi­tuées au calme de leurs ate­liers res­pec­tifs, elles ont oeu­vré au coeur d’une vraie four­mi­lière, aux cô­tés des autres corps de mé­tier. « Ils nous ont bien ac­cueillies, avec sim­pli­ci­té et bien­veillance, que ce soit les res­pon­sables de LVMH ou les autres ar­ti­sans.» Dans leur lo­cal, les ma­ga­zines évo­quant la re­nais­sance de la Colle Noire sont ou­verts à la page où l’on voit les meubles qu’elles ont peints ou pa­ti­nés. Une belle carte de vi­site pour les deux Cal­lian­naises: « C’est tou­jours in­té­res­sant de s’in­ves­tir dans un beau pro­jet comme ce­lui des par­fums Christian Dior». Elles sont prêtes à conti­nuer…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.