Ce par­te­na­riat

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Le Dossier Du Dimanche -

Le doux par­fum des roses de mai fait le bon­heur des voi­sins du Clos de Cal­lian. À la tête de cette ex­ploi­ta­tion agri­cole, au pied du vil­lage épo­nyme, Ar­melle Ja­no­dy les cultive pour Christian Dior. La grande mai­son du groupe LVMH sou­tient le dé­ve­lop­pe­ment de cette ma­tière pre­mière es­sen­tielle dans son ter­ri­toire de pré­di­lec­tion. On est au coeur du fief his­to­rique de la rose cen­ti­fo­lia, le pays de Grasse, qui, à l’ori­gine, s’éten­dait jus­qu’à Seillans. «Nous avons ache­té les terres en 2011, ex­plique cette an­cienne en­sei­gnante. Avec mon ma­ri (Ré­mi Fol­tete, Ndlr), in­ter­mit­tent du spec­tacle, on vou­lait tra­vailler en­semble, et avec la terre. On vient tous deux du monde agri­cole.» Le couple se penche sur l’olivier, le sa­fran, les chèvres… Jus­qu’au jour où des amis gras­sois leur ex­pliquent qu’il se passe des choses dans la fi­lière de la plante à par­fum. «Culti­ver des roses, pro­duire quelque chose d’in­utile, l’idée m’a tout de suite in­té­res­sée. Le fait, que ça dé­passe la di­men­sion uti­li­taire, me sé­dui­sait.» Fran­çois De­ma­chy, créa­teur et par­fu­meur des par­fums Christian Dior, hoche la tête en signe d’ap­pro­ba­tion… Ve­nu voir Ar­melle Ja­no­dy en cette fin de cueillette, il l’écoute ex­po­ser son par­cours. « J’ai contac­té l’as­so­cia­tion Les Fleurs d’ex­cep­tion du Pays de Grasse, re­prend-elle. J’ai été ac­cueillie par Carole Bian­ca­la­na (Le Do­maine de Ma­non). Ils étaient deux pro­duc­teurs. Ils m’ont ac­cueillie et m’ont tout ap­pris du mé­tier, très tech­nique.» Le ha­sard fai­sant bien les choses, c’est à ce mo­ment-là que Fran­çois De­ma­chy, nou­vel­le­ment ar­ri­vé chez LVMH, as­siste à une confé­rence de Carole Bian­ca­la­na. Ar­melle Ja­no­dy plante 700 ro­siers sur 2 hec­tares. La ren­contre avec le créa­teur par­fu­meur se fait lors d’une vi­site chez Carole. «Je me don­nais du temps, toute seule ce n’était pas fa­cile. Je lui ai ex­pli­qué notre pro­jet.» Lors­qu’il vient la pre­mière fois la voir à Cal­lian, «il pleu­vait des cordes. Quand il est par­ti, j’ai pen­sé que c’était mort». Pas du tout. Sé­duit par l’en­thou­siasme de cette femme dy­na­mique, il lui fait confiance. «Le par­te­na­riat avec Dior a été si­gné en 2012. Il a ac­cé­lé­ré les choses. Il a fal­lu plan­ter pour que ça dé­marre. Le par­te­na­riat avec Dior a ac­cé­lé­ré les choses”

Ar­melle Ja­no­dy, pro­duc­trice C’est une belle aven­ture. » Ce­la, mal­gré quelques Cal­lian­nais qui n’y croyaient pas. «On a ren­con­tré quelques dif­fi­cul­tés, dit-elle, com­pré­hen­sive. Les gens, ici, ont souf­fert de ce mé­tier.» Au­jourd’hui, Ar­melle et Ré­mi sont tou­jours en cours de plantation, à rai­son de 3000 ro­siers par an. «On est tri­bu­taire

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.