Trump pro­met un « contrôle ex­trême » pour les Fran­çais

Comme Nixon en 1968, le can­di­dat des ré­pu­bli­cains à la Mai­son-Blanche a pro­mis le ré­ta­blis­se­ment « de la loi et de l’ordre ». Son ob­ses­sion ? la fer­me­ture des fron­tières

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde - P.- R. D.

En grande forme Do­nald Trump. Après sa de­mande, en pleine pri­maires ré­pu­bli­caines, d’in­ter­dire l’en­trée des Mu­sul­mans aux États-Unis, puis sa vo­lon­té af­fi­chée lors de son in­tro­ni­sa­tion à Cle­ve­land d’éri­ger un mur entre le Mexique et les États-Unis pour stop­per l’im­mi­gra­tion, voi­là main­te­nant qu’il pro­met de mettre en place un « contrôle ex­trême » des Fran­çais dé­si­reux se rendre aux Etats-Unis. De­puis le 12 jan­vier 2009, tout Fran­çais vou­lant sé­jour­ner outre-At­lan­ti­que­doit dé­te­nir un vi­sa Es­ta, « au­to­ri­sa­tion préa­lable de voyage » comme l’in­dique le site of­fi­ciel de l’im­mi­gra­tion, per­met­tant « d’ef­fec­tuer des sé­jours de 90 jours ou moins sans l’ob­ten­tion préa­lable d’un vi­sa ». Hier, lorsd’une interview té­lé­vi­sé edansl’ é mis­sion po­li­tique Me etT­heP­ress,re­pé- rée par Le Monde, il a af­fir­mé que s’il de­ve­nait le­pro­chain lo­ca­taire de la Mai­son-Blanche le 8 no­vembre, les ci­toyens fran­çais se­raient ap­pe­lés à su­bir « un contrôle ex­trême » aux fron­tières afin de pro­té­ger son pays.

« Pays in­fec­tés »

Son ar­gu­men­taire ? « Je ne vois pas pour­quoi nous de­vrions nous sui­ci­der en lais­sant en­trer chez nous des res- sor­tis­sants de pays in­fec­tés par le ter­ro­risme » , fai­sant no­tam­ment ré­fé­rence au ré­cent at­ten­tat de la pro­me­nade des An­glaisàNice et à la fu­sillade à Mu­nich. Pour le mil­liar­dai­re­new-yor- kais, ce dur­cis­se­ment de l’ac­cès au sol amé­ri­cain se­rait dûau laxisme af­fi­ché­du couple fran­co-al­le­mand en ma­tière d’ im­mi­gra­tion :« La France et l’Al­le­magne sont in­fec­tés par le ter­ro­risme. Et vous sa­vez quoi ? C’est de leur faute. Parce qu’ils ont lais­sé des per­sonnes en­trer sur leur ter­ri­toire », a-t-il pré­ci­sé. « Nous de­vons être in­tel­li­gents et nous de­vons être vi­gi­lants et nous de­vons être forts », a-t-il in­sis­té. La fer­me­ture des fron­tières est l’un des che­vaux de ba­taille de Do­nald Trump. Mais il as­su­reque s’il est en cam­pagne, c’est bien contre « Hilla­ry Clin­ton » mais pas contre « le reste du monde ». Comme à son ha­bi­tude, le can­di­dat des Ré­pu­bli­cains a sur­fé, hier, sur l’ef­fet d’an­nonce : au­cun dé­tail sur les me­sures qu’il compte ap­pli­quer afin d’exer­cer ce « contrôle ex­trême » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.