Deux morts et quin­ze­bles­sés dans une fu­sillade en Flo­ride

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Deux ado­les­cents ont été tués et une quin­zaine de per­sonnes bles­sées dans une fu­sillade ayant écla­té à la sor­tie d’une fête or­ga­ni­sée pour des jeunes en Flo­ride, la po­lice écar­tant ra­pi­de­ment, hier, la piste ter­ro­riste dans cet Etat amé­ri­cain mar­qué par le mas­sacre ré­cent d’Or­lan­do. Les deux vic­times avaient 14 et 18 ans, a an­non­cé la po­lice de Fort Myers, vil­le­du­sud de la Flo­ri­deoù la fu­sillade a écla­té dans la nuit de di­manche à lun­di. « La po­lice de Fort Myers veut confir­mer que ces faits ne re­lèvent pas d’un acte de ter­reur (comme ils ont été dé­crits) ou de ter­ro­risme » , a-t-elle sou­li­gné dans un com­mu­ni­qué. L’en­quête se pour­suit pour éclair­cir les cir­cons­tances de la fu­sillade qui a éga­le­ment fait entre 14 et 16 bles­sés, dont cer­tains griè­ve­ment. Les tirs ont écla­té vers 3 heures, hier, sur le par­king de la boîte de nuit Club Blu où était or­ga­ni­sée une fête pour des ado­les­cents âgés de 12 à 17 ans, pro­té­gée par des gardes ar­més, a ex­pli­qué le club dans un com­mu­ni­qué sur Fa­ce­book. Les deux vic­times ont été iden­ti­fiées par la po­lice comme étant Sean Ar­chilles, âgé de 14 ans, et Ste’fan Straw­der, qui ve­nait d’avoir 18 ans en juin. Ce der­nier jouait dans l’équipe de bas­ket du ly­céeLe­high Se­nior High School, àLe­high Acres­non loin­deFortMyers, se­lon un site lo­cal, Wink News qui a re­pro­duit un mes­sa­ge­qu’au­rait pos­té le jeune homme sur Fa­ce­book dans la soi­rée di­manche. Il y di­sait: « Je vais peut-être al­ler à cette fête, qui y va? » . La po­lice avait fait part d’autres coups de feuen lien avec cette af­faire re­le­vés prèsd’une mai­son non loin­du­club, où « il y a eu un bles­sé lé­ger ». Trois per­sonnes avaient été ar­rê­tées en dé­but de ma­ti­née et étaient in­ter­ro­gées

Des scènes de pa­nique dé­crites par les ha­bi­tants

Des scènes de pa­nique ont été dé­crites par des té­moins dans les mé­dias amé­ri­cains, les jeunes se ruant hors de la boîte, pleu­rant et hur­lant. « C’était une fête pour jeunes ado­les­cents. Il y avait des en­fants. Le pe­tit que je te­nais sur les ge­noux, il avait 14 ans, il a été tou­ché par balle » , a té­moi­gné une ha­bi­tante du quar­tier, Ta­tian­na Nou­haioi, sur la chaîne ABC News. « Et puis il y avait aus­si cette pe­tite fille qui a re­çu une balle et elle avait 13 ans. La fille d’un des vi­giles a été tou­chée par balle, c’était des en­fants de 13, 14, 15, 16 ans » , a-t-elle dé­plo­ré. « C’est lorsque le club fer­mait et que les pa­rents ve­naient cher­cher leurs en­fants... que tout ça a eu lieu » , ex­plique Club Blu sur Fa­ce­book. « Il y avait des vi­giles ar­més ain­si qu’une sé­cu­ri­té com­plète à l’in­té­rieur et de­vant » la boîte, pré­cise-t-il. « On n’au­rait rien pu faire puisque ce ne sont pas des en­fants de la fête qui ont com­mis cet acte mé­pri­sable », as­sure Club Blu. « Nous sommes ter­ri­ble­ment dé­so­lés pour tous ceux qui ont été tou­chés. Nous vou­lions of­frir aux ado­les­cents ce que nous pen­sions être un en­droit sûr pour s’amu­ser » , ont ajou­té ses res­pon­sables.

(Pho­to EPA)

Des ado­les­cents de  à  ans étaient pré­sents à cette fête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.