San­ders ap­pel­leà­vo­ter Clin­ton et se fait huer

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Le per­dant des pri­maires dé­mo­cra­tesBer­nie San­ders a ap­pe­lé, hier, ses par­ti­sans à se ran­ger der­rière Hilla­ry Clin­ton pour l’élec­tion pré­si­den­tielle de no­vembre, ten­tant dé­li­ca­te­ment de­pré­sen­ter un front uni contre Do­nald Trump. « Trump est une brute et un dé­ma­gogue » , a-t-il lan­cé aux dé­lé­gués pro-San­ders réunis en marge de la con­ven­tion d’in­ves­ti­tu­re­dé­mo­crate à Phi­la­del­phie, qui se tien­dra jus­qu’à jeu­di. « Nous de­vons battre Do­nald Trump. Nous de­vons élire Hilla­ry Clin­ton ». Mais une par­tie de ses par­ti­sans a bruyam­ment re­je­té son ap­pel en fa­veur d’Hilla­ry Clin­ton, fai­sant le geste de désap­pro­ba­tion du pouce bais­sé pour ex­pri­mer leur re­jet de celle qui re­pré­sente à leurs yeux l’es­ta­blish­ment et une tra­hi­son des idéaux pro­gres­sistes. Le dé­but de la con­ven­tion, mo­ment cen­sé mettre en scène le ras­sem­ble­ment de la fa­mille dé­mo­crate, a été se­coué par la pu­bli­ca­tionce week-end par le site Wi­ki­leaks de près de 20 000 mes­sages échan­gés par des res­pon­sables du par­ti dé­mo­crate, dé­ro­bés par des ha­ckers soup­çon­nés d’être liés aux au­to­ri­tés russes. Ces res­pon­sables, dont la pré­si­dente du par­ti Deb­bie Was­ser­man Schultz, s’y montrent très cri­tiques en­vers Ber­nie San­ders, alors que de­puis le dé­but du pro­ces­sus des pri­maires ce­lui­ci s’était plaint de la par­tia­li­té du par­ti en fa­veur de sa ri­vale, Hilla­ry Clin­ton, no­tam­ment dans l’or­ga­ni­sa­tion des dé­bats té­lé­vi­sés. Dé­jà sur la sel­lette, elle n’a pas ré­sis­té à la contro­verse et a an­non­cé di­manche sa dé­mis­sion au nom de la paix au sein du par­ti.

(Pho­to AFP)

Les pro-San­ders ont don­né de la voix, hier, quand leur can­di­dat a ap­pe­lé à vo­ter Clin­ton.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.