Vol au-des­sus d’un nid de Va­rois

Pour ap­pré­cier le pay­sage va­rois, quoi de mieux qu’un pe­tit tour d’ULM? Étran­ger de pas­sage dans la ré­gion, j’ai dé­cou­vert le dé­par­te­ment par les airs...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - SÉ­BAS­TIEN GI­RARD

Le rêve de l’homme a tou­jours été de sa­voir vo­ler comme un oi­seau. Si la na­ture ne les a pas do­tés d’ailes, les frères Wright en ont créées. De­puis, les hommes par­courent les cieux dans dif­fé­rents en­gins vo­lants. Je me suis alors amu­sé à voir ce que l’on­peut res­sen­tir en s’en­vo­lant à bordd’un Ul­tra-lé­ger mo­to­ri­sé, ou ULM dans le lan­gage cou­rant.

Sen­sa­tions ga­ran­ties

Dans le siège du pas­sa­ger, la vue est im­pre­nable. Les mon­tagnes et fo­rêts va­roises dé­filent sous nos yeux. À une vi­tesse d’en­vi­ron 120 km/h, on ne loupe rien. Pour quel­qu’un ayant tou­jours rê­vé de voir à tra­vers les yeux d’un oi­seau, c’est une belle ex­pé­rience. Je m’at­ten­dais à res­sen­tir beau­coup de vi­bra­tions. Ce n’est pas du tout le cas. La ré­sis­tance au vent de l’ap­pa­reil est as­sez bonne. Le bruit, bien at­té­nué par les casques per­met­tant de com­mu­ni­quer, reste im­por­tant. En­co­re­plus si l’on­prend la li­ber­té d’ou­vrir la fe­nêtre comme je l’ai fait. Mieux vaut la lais­ser fer­mée, sauf si l’on sou­haite un bon bru­shing. Sans prendre trop d’al­ti­tude, ce voyage enULM per­met de dé­cou­vrir la ré­gion sous un angle dif­fé­rent. Voir l’im­men­si­té des mon­tagnes ou les fo­rêts s’éten­dant sur des ki­lo­mètres vous en met plein les yeux. Lorsque l’heure de la des­cente sonne, on se sent comme un en­fant pri­vé de ses jeux vi­déo.

Peu de place

Dans unULM, le confort n’est pas le plus im­por­tant. Et on le res­sent bien. Pour mon­ter, il faut cra­pa­hu-

AVEC LE JU­NIOR MAXI­MOIS ter sans tou­cher les ins­tru­ments puis ten­ter de dé­ployer ses jambes, mais pas trop! Il ne faut pas tou­cher les pé­dales ser­vant à rou­ler sur le champ avant de dé­col­ler. On se re­trouve donc dans une po­si­tion lé­gè­re­ment bi­zarre, à ne­pas trop sa­voir quoi faire de ses jambes pour­tant pas si grandes. Pour plei­ne­ment ap­pré­cier l’ULM, il ne faut pas avoir le vertige, évi­dem­ment. Cer­tains col­lègues ont eu la nau­sée sim­ple­ment en voyant les pho­tos de ce pé­riple. Au­cun in­té­rêt de se lan­cer dans une telle aven­ture si c’est pour ne pas re­gar­der le sol!

(Pho­to Sé­bas­tien Gi­rard)

Pris sous une aile, dé­cou­verte du Var.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.