Élec­tions de Miss : deux cou­ronnes pour le prix d’une

L’élec­tion de Miss Côte d’Azur an­nu­lée pour rai­sons de sé­cu­ri­té à Mougins, la ci­té du Coq va l’ac­cueillir en la ju­me­lant avec celle de Miss Pro­vence sa­me­di soir

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Cogolin - D. Z. dzai­toun@ni­ce­ma­tin.fr

La nou­velle est tom­bée tar­di­ve­ment lun­di soir: dans le cadre de la vi­gi­lance sur­mul­ti­pliée dans les Alpes-Ma­ri­times, la com­mis­sion de sé­cu­ri­té dé­ta­chée a re­fu­sé la te­nue de l’élec­tion de Miss Côte d’Azur, pré­vue le­week-end pro­chain dans le cadre tra­di­tion­nel de­puis trois ans de l’Éco Parc, à Mougins. Un site trop ac­ces­sible pour pou­voir en as­su­rer la par­faite sé­cu­ri­sa­tion en cette pé­riode trou­blée. L’an­tenne ré­gio­nale de Miss France Or­ga­ni­sa­tion s’est alors re­tour­née en ca­tas­trophe vers la ville de Co­go­lin, qui or­ga­nise sa­me­di soir l’élec­tion Miss Pro­vence sur la place de la Ré­pu­blique, et qui avait réus­si « une très belle élec­tion de Miss Co­go­lin l’an­née der­nière » . La ci­té du Coq se re­trouve ain­si avec deux élec­tions pour le prix d’une!

Deux po­diums de reines de beau­té

« Quand le co­mi­té m’a té­lé­pho­né pour m’an­non­cer ses dif­fi­cul­tés avec l’an­nu­la­tion de l’élec­tion Miss Côte d’Azur à Mougins, il n’a pas fal­lu très long­temps pour lui tendre la main afin de trou­ver un plan B, ra­conte Ai­mé Gar­nier, ad­joint en charge de l’ani­ma­tion. Nous avons ac­cep­té de cu­mu­ler les deux élec­tions ce sa­me­di sur la grande scène co­go­li­noise. Nous au­rons donc deux reines de beau­té élues à Co­go­lin. Une vé­ri­table fier­té pour la ville. La seule in­ci­dence se­ra de fi­nir un peu plus tard, pour le plus grand plai­sir du pu­blic et des fa­milles. »

Vi­gi­lance maxi­male

Se­ra-t-il com­pli­qué pour les or­ga­ni­sa­teurs d’ac­cueillir une double élec­tion, avec deux fois quinze can­di­dates, et deux cou­ronnes à dé­po­ser au lieu d’une? « Ni­veau or­ga­ni­sa­tion, l’ac­cueil de cette deuxième élec- tion n’a pas été très lourd à sup­por­ter, ex­plique Ai­mé Gar­nier. Le site et la tech­ni- que étant dé­jà mon­tés pour la pre­mière élec­tion, nous pou­vions ac­cueillir des can­di­dates sup­plé­men­taires. Il n’y a au­cune in­ci­dence fi­nan­cière, au­cun sur­coût. Donc, nous avons ac­cep­té très vite. Afin de ga­ran­tir une réus­site to­tale de l’évé­ne­ment, j’ai pla­cé toutes mes équipes sur le pont pour que cette soi­rée soit ma­gique. Je tiens à re­mer­cier d’ailleurs tous les ser­vices mu­ni­ci­paux qui oeuvrent au bon dé­rou­le­ment de l’évé­ne­ment. » Afin de par­faire les condi­tions d’ac­cueil de la double élec­tion, une réu­nion de tra­vail a eu lieu hier ma­tin en mai­rie au­tour de Marc- Etienne Lan­sade, avec les ser­vices de la gen­dar­me­rie et de la po­lice mu­ni­ci­pale. La vi­gi­lance se­ra maxi­male sa­me­di.

(Pho­to S. Ch.)

La soi­rée réus­sie de l’élec­tion de Miss Co­go­lin, en oc­tobre der­nier, a convain­cu le co­mi­té Miss France Or­ga­ni­sa­tion de confier à la ci­té du Golfe cette grande et double soi­rée de sa­me­di.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.